Home / ACTUS / A LA UNE / Laure Agnes Caradec met en exergue la vision d’EuroMéditerranée sur le sujet de la ville intelligente

Laure Agnes Caradec met en exergue la vision d’EuroMéditerranée sur le sujet de la ville intelligente

Tunisie-Tribune (la ville intelligente) – au cours de la conférence de presse inaugurale de la 10e Semaine économique de la Méditerranée, le 2 novembre dernier, Mme Laure Agnes Caradec (Présidente d’EuroMéditerranée) a présenté la vision d'EuroMéditerranée sur le sujet de la ville intelligente en ces termes :

laure-agnes-caradec-500« depuis 20 ans, l’Établissement Public d’Aménagement EuroMéditerranée conçoit, développe et construit la ville méditerranéenne durable de demain au cœur de la métropole Aix Marseille Provence.

La plus grande opération de renouvellement urbain et de développement économique en Europe a déjà permis de générer plus de 8000 logements neufs, d’en réhabiliter 6000, d’attirer 20 000 emplois et plus de 800 entreprises.

Avec un bassin de plus de 37000 salariés et 5300 entreprises implantées, EuroMéditerranée représente aujourd’hui le 3ème quartier central des affaires au niveau national et concentre 70 % de l’investissement tertiaire à Marseille.

Labélisé Écocité en 2009, et accompagnée par le Programme Investissement d’Avenir, EuroMéditerranée, l’Opération d’intérêt national EuroMéditerranée est devenue un territoire incontournable en matière d’innovation et d’application de tous les champs de la ville méditerranéenne de demain.

Des outils pour répondre au nouveau défi de la ville intelligente 

Ce projet structurant a pour ambition de mener des expérimentations et des démonstrateurs urbains à grande échelle, vitrine du savoir-faire des grands groupes (Eiffage, ENGIE, Bouygues, Orange, …), PME et start-ups françaises, en s’appuyant notamment sur des partenariats industriels pour faciliter le montage financier de projets démonstrateurs.

 A titre d’exemples,

Le lancement du chantier de l’îlot « SMARTSEILLE », co-conçu en partenariat avec EIFFAGE et un consortium d’industriels (EDF, Orange, …). C’est la première pierre d’un éco quartier plus vaste (l’îlot XXL) au sein d’une ZAC de 700 000m² véritables « FAB LAB » à la grande échelle de la ville durable méditerranéenne.

L’ilot XXL : à l’issue d’un Appel à Manifestation d’Intérêt lancé en juin 2015 Euroméditerranée a désigné le Groupe Bouygues afin d’initier l’aménagement d’un Eco Quartier de plus de 250.000 mde plancher pour des bureaux, logements, commerces, services et équipements publics à haut niveau de services.

La boucle de géothermie marine : Deux réseaux de chaleur (froid et chaud) sont actuellement développés par des opérateurs privés. L’un par le groupe Engie sur Euroméditerranée 1, l’autre, par EDF OS pour alimenter l’ilot Allar et ensuite l’ensemble de l’extension.

Med’ Innovant, le concours qui mobilise les acteurs de l’urbain et de l’innovation durable dans la construction du nouveau Marseille !

  • Dans ce contexte, Euroméditerranée s’appuie sur le concours Med’ Innovant, conjointement avec son réseau économique, La Cité des Entrepreneurs d’Euroméditerranée, pour repérer, promouvoir et accompagner des porteurs de projets (entreprises, startups, associations, laboratoires, individus, …) qui souhaitent mener des initiatives innovantes et durables, à travers la création de service ou solution, qui pourront être testés sur le périmètre de l’Écocité Marseille EuroMéditerranée, et plus largement sur le territoire métropolitain.
  • Ce concours, dont la 5ème édition s’est ouverte le 1er septembre, est sponsorisé par des grands groupes et des acteurs clés de l’innovation (Engie, Saint Gobain, Tréma Linkcity pour Bouygues, Orange, Centre National RFID, FIDAL, …).
  • Il récompensera, le 21 novembre prochain, quatre lauréats qui auront proposé des projets innovants autour des thématiques suivantes : mieux vivre en ville, habitat et environnement, mobilité et sécurité, technologies sans contact (hors paiement) et objets connectés professionnels.

laure-agnes-caradec-met-en-exergue-la-vision-deuromediterranee-sur-le-sujet-de-la-ville-intelligente-2

Comment intégrer le numérique et les nouvelles technologies dans ces projets ?

Préparer, aujourd’hui, la « ville de demain » c’est soutenir l’investissement dans les villes afin de faire émerger un nouveau modèle urbain, de favoriser l’évolution des usages et des pratiques en ville, de s’appuyer sur une approche intégrée et innovante des transports et de la mobilité, de l’énergie et des ressources, de l’organisation urbaine et de l’habitat. On qualifie souvent cette ville de demain de « ville intelligente » car elle s’appuie fortement sur les nouvelles technologies de l’information et du numérique qui ouvrent la voie à de nouvelles fonctionnalités, de nouvelles manières de gérer, de gouverner et de vivre la ville qui façonneront les villes de demain.

Elle s’appuie également sur la formation et l’enseignement : la « ville apprenante » doit permettre à chacun, au regard des besoins économiques et industriels, de participer à la vie du territoire. La ville demain devra être apte à faire face aux besoins des institutions, des entreprises et des citoyens, tant sur le plan économique, social qu'environnemental.

Appliqué au champ urbain, le numérique permet de rationaliser les usages (parking mutualisé) tout en offrant un confort aux usages et aux habitants (e-conciergerie, contrôle des échanges thermiques, conception et modélisation des bâtiments…). Pour ce faire, nous avons travaillé en étroite collaboration avec des partenaires de premier plan et des start-ups (EDF, Orange, Zenpark, des architectes de renom,…).

Les travaux ont commencé en septembre 2014. Les livraisons ont débuté en 2016 (construction d’un premier immeuble de logements entièrement commercialisé) et se poursuivront jusqu’en 2018, date à laquelle est prévue la livraison de la totalité de l’éco quartier.

  • La mairie de Marseille a fait un geste politique fort en décidant d’investir 30 millions d’euros pour acheter 10 000 m2 dans l’éco quartier pour y installer des services publics au cœur de ce territoire en pleine mutation.

Plus de la moitié des surfaces de bureaux sont déjà attribuées ou pris à bail.  À terme, 4 000 personnes pourront vivre, habiter ou travailler dans l’éco quartier Smartseille ou  90 M€ auront été investis en aménagement et travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.