A Cotonou (Bénin), Hatem Ferjani annonce la suppression des visas d’entrée en Tunisie pour les béninois, et ce, dans le cadre de la réciprocité

0
  • Le nouveau vol régulier de Tunisair reliant Tunis et Cotonou serait de nature à booster les échanges humains et commerciaux
  • Hatem Ferjani recommande la stimulation des échanges économiques par un cadre juridique idoine, des mécanismes adaptés et des procédures fiables.
  • Pour Hatem Ferjani, le développement durable du Continent africain exige de la créativité et le dynamisme du secteur privé
  • Hatem Ferjani cherche à promouvoir et valoriser la détermination des deux pays par une coopération exemplaire Sud-Sud

Tunisie-Tribune (Cotonou – Bénin) – en vue d’une véritable consolidation des relations Bénino-tunisoises et suite au vol inaugural de Tunisair « Tunis-Cotonou », se sont tenus à Cotonou, les travaux du Forum économique Tunisie-Bénin 2017 (14-15 déc.), organisé par le TABC (Tunisian African Business Council) et la CCIB (Chambre de Commerce et de l’Industrie du Bénin).

Dans ce cadre et après avoir remercié le Gouvernement et le Peuple de la République de Bénin, pour l’accueil chaleureux et la généreuse hospitalité dont la délégation tunisienne (forte de 135 personnes dont 65 hommes d’affaires) a fait l’objet en terre béninoise, M. Hatem Ferjani, Secrétaire d’État aux Affaires Étrangères, Chargé de la Diplomatie Économique, s’est exprimé en ces termes :

« Mesdames et Messieurs,

Le Forum de ce jour s’inscrit dans le prolongement de la dynamique impulsée à nos relations bilatérales, visant à accélérer le rapprochement entre nos opérateurs économiques, à développer des projets concrets, à promouvoir les échanges commerciaux et à renforcer les investissements entre nos deux pays.

Il traduit également, de par sa tenue dans un contexte très particulier, qu’est l’ouverture de la nouvelle ligne aérienne Tunis-Cotonou, la détermination de nos deux pays à promouvoir un partenariat exemplaire de coopération Sud-Sud.

Mesdames et Messieurs,

Le développement durable du Continent africain exige que la créativité et le dynamisme du secteur privé se concentrent sur des domaines porteurs, comme les nouvelles technologies de l’information et de la communication, la santé, l’agriculture, l’industrie et le développement des infrastructures. Cela reste tributaire de la libération des potentialités et du renforcement de l’initiative privée, qui présuppose l’existence d’un secteur public efficace, porteur et compétent.

Les statistiques montrent que nos échanges commerciaux ont quasiment doublé ces cinq dernières années. Mais avec un total cumulé de 40 millions de dollars, ils restent toutefois très en deçà de notre potentiel commun. Nous pouvons faire plus et mieux. J’espère que ce forum pourra contribuer à atteindre des objectifs à la hauteur de nos excellentes relations bilatérales.

Ce que nous pouvons faire du côté institutionnel, c’est de stimuler les échanges économiques par un cadre juridique idoine, des mécanismes adaptés et des procédures fiables. Dans ce cadre, je voudrais annoncer la décision des Autorités tunisiennes se supprimer les visas d’entrée en Tunisie pour les citoyens béninois, mesure prise dans le cadre de la réciprocité à partir du 15 décembre 2017.

En outre, la question des connexions aériennes entre nos deux pays est l’un des principaux vecteurs de croissance de notre coopération économique. A cet égard, la mise en place de ce nouveau vol régulier de la compagnie Tunisair entre Tunis et Cotonou, est de nature à permettre de booster nos échanges humains et commerciaux.

Mesdames et Messieurs,

A la lumière des opportunités que recèlent la Tunisie et le Bénin, l’un des moyens les plus efficaces pour renforcer notre coopération, consiste à multiplier les possibilités de rencontres minutieusement ciblées, à l’instar de celles qui nous réunit aujourd’hui. Ce Forum doit aboutir à la traduction dans les faits de la volonté de nous deux Chefs d’Etat, en permettant aux relations entre la Tunisie et le Bénin de se hisser au niveau d’un véritable partenaire stratégique.

Il vous appartient donc, chers opérateurs économiques de nos deux pays, d’être au diapason de cette noble ambition.

En souhaitant plein succès aux travaux de ce Forum économique, je fais pleinement confiance à votre pragmatisme et votre créativité pour déboucher sur des résultats concrets, au bénéfice du développement de nos deux pays frères et de leurs régions respectives.

Enfin, je saisis cette occasion pour remercier les organisateur de ce Forum, notamment la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Bénin (CCIB), et bien sûr le TABC (Tunisian African Business Council)… »

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here