Abir Moussi manifeste devant le siège d’Attessia, après une prise de bec avec Mohamed Boughalleb (Vidéo)

0

Tunisie-Tribune ( Abir Moussi manifeste ) – entre deux personnages au verbe facile et souvent acerbe, on ne pouvait pas s’attendre à une émission (Rendez-vous 9) tranquille. En effet, l’inévitable et violent accrochage a eu lieu dans la soirée de jeudi 25 octobre 2018, entre la présidente du parti Destourien libre (PDL), Abir Moussi et le chroniqueur, Mohamed Boughalleb, sur le plateau de « Rendez-vous 9″ sur la chaîne Attessia. La dispute a pris un tournant assez violent se transformant en échange d’insultes.

Le soir même et après la fin de l’émission, la politicienne a organisé un sit-in avec des militants de son parti devant le siège de la chaîne. Moussi s’est mobilisée à tous les niveaux pour dénoncer les propos diffamatoires de Boughalleb.

Vidéo de la déclaration de Abir Moussi en sit-in :

الخميس 25 أكتوبر 2018 من أمام مقر قناة التاسعة.. يوم أسود جديد في تاريخ الإعلام التونسي..صحفي يتهجم على رئيسة حزب سياسي ويقول لها :" تزيد كلمة تو نقوملك" .."وانت آخر من يتحدث عن الشرف .. " … عقلية مريضة تلجأ إلى العنف عندما تفتقد الحجة.. تمت إهانتي والمس من كرامتي كامرأة تونسية تمارس السياسة في عهد النفاق والشقاق..من أجل قضية وطني سأتحمل ولن أركع ..النضال مستمر ..الدوام ينقب الرخام.. شكرا على التعاطف الواسع..شكرا لاخوتي واخواتي في الحزب من بنزرت لتطاوين.. سنحرر تونس رغم أنوف الخونة ..#سجل_يا_تاريخ

Publiée par Abir Moussi sur Jeudi 25 octobre 2018

Indécence et violence au service de l’audience

Quelque soit la personnalité de l’invitée à une émission, on lui doit un minimum de respect, à moins de l’avoir invité pour la massacrer ! L’émission de ce Jeudi 25 octobre 2018, sur la chaine Attassia ne restera pas comme une référence dans les annales des médias tunisiens. Un journaliste s’est acharné contre la présidente d’un parti politique. Abir Moussi rappelle ce qui lui a été dit :« si tu rajoutes un mot, tu verras ce que je ferai…tu es la dernière personne à parler d’honneur…Il a vite eu recours à la violence quand il n’a pas d’arguments. On m’a humiliée. On a porté atteinte à ma dignité en tant que femme tunisienne qui fait de la politique en cette ère d’hypocrisie et d’effritement. Je ne céderai pas car je porte la cause de ma patrie. La lutte continue…«  a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

Rendez-vous 9, vidéo de l’émission en question :

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here