Copa Libertadores (finale aller) : Boca Juniors et River Plate (2-2), lors d’une captivante course-poursuite, la rencontre a tenu ses promesses

0

Tunisie-Tribune (Copa Libertadores – finale aller) – Mené au score à deux reprises, River Plate est allé arracher le match nul au sein de la Bombonera de Boca Juniors. C’était en en match aller de la finale de la Copa Libertadores, la Champions League sud-américaine.

  • Les deux équipes se retrouveront le 24 novembre 2018 pour se départager. suspense total pour le retour !

La Copa Libertadores nous offrit une rencontre intense, ce dimanche à Buenos Aires, dans une Bombonera au bord de l’implosion

Les deux rivaux les plus mythiques du football argentin n’ont pas réussi à se départager. Ce n’était pourtant pas faute d’essayer. Boca Juniors et River Plate se sont quittés sur un score nul dans un match très engagé (2-2) dans la finale aller de la Copa Libertadores, dimanche à la Bombonera. Ramon Ábila (34e), et Dario Benedetto (45e) ont donné l’avantage à Boca Juniors par deux fois. Mais River Plate a pu compter sur un Lucas Pratto très en vue et logiquement récompensé par une première égalisation (35e) avant de provoquer le but contre-son-camp du malheureux Carlos Izquierdoz (61e).

Le score peut paraître flatteur pour les Xeneizes tant River Plate a contrôlé le jeu. Mais les joueurs de Guillermo Barros Schelotto ont su faire preuve de réalisme pour rester en vie. Tout reste à faire lors du match retour au Monumental, le 24 novembre. River Plate n’a pas démérité et s’est montré en mesure d’inquiéter son grand rival. Suspendu dimanche, Marcelo Gallardo sera de retour sur son banc pour le second acte de cette finale, une présence qui peut participer à rééquilibrer les débats et permettre à River Plate de réitérer leur triomphe de 2015 tandis que Boca courra après un septième sacre, pour égaler le record d’Independiente.

  • Finale aller captivante (2-2). Le retour se jouera dans 2 semaines au Monumental. Les buts à l’extérieur ne donnent aucun avantage.

Copa Libertadores (finale aller)  : La Bombonera était en ébullition, Carlos Tévez mis le feu aux poudres à partir de la 73e

Si le Superclasio a tenu toutes ses promesses, il le doit aux joueurs mais aussi à la Bombonera. L’enceinte de Boca Juniors a été fidèle à sa réputation. Les chants des inchas se sont fait entendre durant toute la partie. Un paramètre qui a probablement grandement influencé le résultat de la rencontre. Si l’on pouvait craindre un climat austère entre les deux équipes, le fair-play était au rendez-vous. Une ambiance qui contraste avec celle du précédent match de Copa Libertadores entre les deux équipes, durant laquelle, les joueurs de River Plate avaient été aspergés d’un gaz irritant par les supporters adverses. La rencontre s’était soldée par une victoire sur tapis verts des Millonarios. Cette fois, c’est le jeu qui a parlé.

Longtemps malmené dans les duels, malgré une avance au score à la mi-temps (2-1), Boca Juniors a changé de visage en fin de partie. Guillermo Barros Schelotto a vu juste en faisant rentrer Carlos Tévez (73e). L’ancien joueur du Shanghai Shenhua a beaucoup pesé sur la défense adverse et a même failli trouver la faille sur une belle frappe, passée près de la lucarne (78e). Il a récidivé en toute fin de match avec un caviar adressé à Dario Benedetto, qui a tout simplement manqué l’immanquable (89e). Si Boca Juniors entend faire un résultat au retour, il faudra compter sur son vétéran.

Avec eurosport

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here