Slim Feriani : Le gouvernement dispose d’une stratégie de relance du secteur Textile/Habillement pour 2019-2023

0

Tunisie-Tribune ( Slim Feriani ) – Le gouvernement a élaboré une stratégie de relance du secteur textile et habillement, pour la période 2019-2023, qui sera suivi par la signature d’un pacte sectoriel entre le gouvernement et la Fédération Tunisienne du Textile et de l’Habillement a déclaré, dimanche, à Sousse, le ministre de l’Industrie et des petites et moyennes entreprises, Slim Feriani.

Cette stratégie, a-t-il ajouté, au cours du congrès annuel de la Fédération Tunisienne du Textile et de l’Habillement, s’inscrit dans le cadre du plan de relance économique 2019-2020, élaboré par le Conseil d’analyses économiques et basé sur six axes.

Il a rappelé qu’un plan d’action, soumis à un conseil ministériel restreint, en juin 2017, a favorisé 22 mesures dont la plupart ont été réalisées. Le plan, a-t-il avancé, stipule le rééchelonnement des dettes des entreprises auprès de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) sur 6 ans, avec une année de grâce, la restructuration des dettes fiscales sur 5 ans, avec une année de grâce, et l’accélération de la réalisation de l’extension du pôle de compétitivité Monastir-El Fejja.

Il a ajouté que l’Etat a alloué une enveloppe d’un million de dinars pour la réalisation d’une étude stratégique sur le secteur du textile afin de garantir un secteur à haute technologie et à forte valeur ajoutée.

Pour sa part, le président de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Samir Majoul a souligné que les professionnels du textile ont réussi à surmonter les difficultés rencontrées dans le secteur, au cours des dernières années, avec la prise d’initiatives et en tenant compte des changements à l’intérieur et l’extérieur du pays.

Il a rappelé dans ce cadre que les exportations du secteur textile ont cru, en 2018, de 18%, en dinar, et de 3,5% en euro, par rapport à l’année 2017, ajoutant que les intentions d’investissement ont augmenté de 40%, en 2018, permettant la création de 16500 emplois.

En dépit de cette reprise, le secteur du textile reste la victime du commerce parallèle, et fait face au manque de main-d’œuvre spécialisée et de l’absence des zones industrielles, a-t-il encore dit.

Et d’ajouter, les professionnels du secteur font face à la lenteur des procédures administratives, la dégradation du climat d’investissement et la détérioration des infrastructures.

Ce congrès a permis d’exposer la stratégie de relance du secteur (2019-2023), qui constituera un pacte qui sera signé, prochainement, par la fédération et le gouvernement.
Le plan de relance vise la mise en place d’un modèle de gouvernance public-privé dans le secteur du textile/habillement et le lancement de 10 projets stratégiques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here