Home / ACTUS / Attentat dans le métro de Londres : 29 personnes blessées et niveau d’alerte relevé de « sévère » à « critique »

Attentat dans le métro de Londres : 29 personnes blessées et niveau d’alerte relevé de « sévère » à « critique »

  • Attentat de Londres : »Le niveau d’alerte critique signifie que le pays est susceptible d’essuyer une attaque imminente », selon des responsables sécuritaires.

Tunisie-Tribune (Attentat de Londres) – Le Premier ministre britannique, Theresa May, a annoncé vendredi que l’alerte sécuritaire a été relevée au niveau «critique» après l’attaque terroriste qui a ciblé une station de métro de l’ouest de Londres, revendiquée par l’organisation terroriste Daech.

Quelques 29 personnes ont été blessées dans une explosion survenue vendredi dans une station de métro à l’ouest de Londres, a annoncé la police de la capitale britannique.

Le niveau « sévère », le quatrième sur une échelle de cinq, signifie que les services de sécurité considèrent qu’une attaque terroriste est « hautement probable ». Plus grave, le niveau d’alerte « critique » signifie que ce risque est « imminent ».

 

Niveau « critique »

Le niveau d’alerte terroriste avait été élevé au niveau « critique » après l’attentat de Manchester, en mai dernier, une première depuis 2007. Il avait ensuite été ramené à « sévère » cinq jours plus tard. Au Royaume-Uni, ce n’est pas le gouvernement qui fixe le niveau de menace terroriste, mais un collège d’experts rattaché à Scotland Yard.

La cheffe du gouvernement britannique a aussi indiqué que des militaires seraient déployés « sur certains sites protégés qui ne sont pas accessibles au public ». En tout, 1 000 policiers seront ainsi redéployés « à travers le pays », a indiqué à la presse le commandant de l’unité antiterroriste de la police de la capitale, Mark Rowley.

 

« Chasse à l’homme en cours »

Le maire de Londres Sadiq Khan a déclaré, dans la journée, qu’une « une chasse à l’homme [était] en cours » pour retrouver le ou les auteurs de l’attentat. La police n’a encore procédé à aucune arrestation, vendredi soir, mais Mark Rowley a indiqué,  lors d’un point presse en soirée, que l’enquête faisait « vraiment de bon progrès ».

« Nous recherchons des suspects », a-t-il dit. Et d’ajouter : « Quelqu’un a placé cet engin explosif artisanal dans le métro. Nous devons garder l’esprit ouvert, à ce stade, sur qui il est et des complices potentiels. »

Check Also

Entreprise Formatrice tourisme : Standard de formation Made in Germany

Tunisie-Tribune (formation) - Plus de 60 hôteliers et experts ont répondu présents à la conférence sur «La formation professionnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.