mercredi 26 juillet 2017
Home / ACTUS / A LA UNE / Hambourg en état de siège pour l’ouverture du G20

Hambourg en état de siège pour l’ouverture du G20

ce vendredi 7 juillet. Un policier pris à partie par plusieurs personnes lors d’une manifestation a effectué « un tir de sommation » pour se dégager avant de prendre la fuite, a fait savoir la police.

  • « Un policier a été attaqué par des personnes violentes dans le quartier de Schanzenviertel et a procédé à un tir de sommation », indique sur son compte Twitter la police de Hambourg. Le policier a « pu finalement prendre la fuite dans un magasin et se mettre ainsi en sécurité ».
  • « Les manifestations violentes mettent des vies en péril (….) et sont pour cette raison inacceptables », a condamné la chancelière allemande Angela Merkel, hôte du sommet des dirigeants des vingt plus grandes puissances de la planète.

La police locale a demandé des renforts face à cette situation. Et le ministre de l’intérieur de Hambourg Andy Grote a dénoncé une « violence radicale, insensée et aveugle ». Quelque 20 000 policiers venus de toute l’Allemagne ont été déployés dans la grande cité portuaire à l’occasion du sommet face aux risques d’attentat et de débordement.

  • Bloquer l’accès de l’enceinte

A l’ouverture du sommet, des milliers de manifestants sont, comme la veille, sortis dans la rue avec cette fois l’objectif de bloquer l’accès de l’enceinte de la réunion aux délégations officielles.

Ils ont en tout cas réussi à ralentir les cortèges tentant de se frayer un chemin au milieu de l’agitation, et à perturber quelque peu le début des tractations du G20. Les pneus de véhicules de la délégation canadienne ont été crevés, selon les forces de l’ordre.

Surtout : l’épouse du président américain Donald Trump a dû rester une bonne partie de la journée dans sa résidence en raison des affrontements aux alentours. « Elle n’a pas pu participer au programme des épouses (des dirigeants du G20) aujourd’hui, un programme dont elle se réjouissait à l’avance », a dit sa porte-parole.

En début de soirée, les manifestants se dirigeaient vers la grande salle de concert de la ville, la toute nouvelle Philharmonie de l’Elbe, pour tenter de perturber une soirée prévue pour les dirigeants du G20.

  • 160 blessés dans la police, 70 interpellations

De nombreuses voitures ont été incendiées, dont certaines de la police, et des volutes d’une fumée noire ont recouvert une partie du centre de Hambourg, et du quartier attenant d’Altona, en début de matinée.

La police a fait état de 160 blessés légers dans ses rangs et 70 interpellations. Les protestataires parlent eux de plusieurs blessés graves dans leur camp.

Selon les autorités, jusqu’à 100 000 manifestants devraient battre le pavé sur plusieurs jours, en marge de ce sommet du G20, le premier de Donald Trump.

  • G20

Rappelons qu’en Allemagne, la ville de Hambourg accueille, du 7 au 8 juillet 2017, le forum du G20, qui devrait être l’occasion d’une toute première rencontre entre les présidents américain Donald Trump et russe Vladimir Poutine. Créé en 2008 face à la crise financière, il réunit aujourd’hui les principaux pays industrialisés et émergents de la planète pour dialoguer autour de grands sujets économiques mondiaux: paradis fiscaux, réchauffement climatique, marchés du travail… Ces sommets du G20 soulèvent une question de représentativité, notamment face aux instances comme le FMI ou la comme Banque Mondiale. Comme pour chaque édition, Hambourg est devenue la scène de manifestations souvent violentes de dizaines de milliers d’opposants anti-capitalistes. L’évènement est ainsi placé sous haute sécurité, d’autant plus depuis les attentats islamistes qui ont frappé l’Europe depuis 2015.

Check Also

Tournoi d’Atlanda de Tennis : Malek Jazri qualifié au 2e tour

Tunisie-Tribune (Malek Jazri) – le joueur de tennis tunisien Malek Jaziri (72e mondial) s’est qualifié …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.