vendredi 24 novembre 2017
Ocemo Crédit photo -Bernard Royo
Home / ACTUS / A LA UNE / Une 10e Semaine économique de la Méditerranée pour une Méditerranée connectée avec une ouverture sur les Afriques

Une 10e Semaine économique de la Méditerranée pour une Méditerranée connectée avec une ouverture sur les Afriques

  • Jean Roatta : « Dans 20 ans, 52% de la population de la région subsaharienne aura moins de 15 ans »

  • Tarak Cherif  prône une approche Tuniso-Européenne de « gagnant–gagnant » pour conquérir les marchés d'une Afrique plurielle et diverse

  • Laurent Weil  : « La Méditerranée connectée, c’est aussi le développement des médias des 2 côtés de la Méditerranée »

iT-News (Le Numérique) – La Semaine économique de la Méditerranée, coordonnée par l’OCEMO (Office de Coopération Économique pour la Méditerranée et l’Orient), qui cible, avec l’ensemble des partenaires de l’évènement, une contribution efficiente afin d’accélérer le développement économique en Méditerranée, a entamé, ce mercredi 2 novembre 2016, à Marseille, à la Villa Méditerranée, les travaux et débats de sa 10ème édition sous le thème du numérique : « …pour une Méditerranée connectée ».

La conférence de presse d'ouverture s’est déroulée à la Salle Porte-à faux de la Villa Méditerranée, et a réuni en plus des représentants de la presse des différents pays riverains de la Méditerranée et de l’Afrique de l’Ouest, les organisateurs et les élus locaux dont M. Jean Roatta jean-roatta-300(adjoint au Maire et délégué aux Relations internationales et coopération euro-méditerranéenne) qui n’a pas hésité à mettre en exergue l’importance de cette 10ème édition.

« Cet évènement dans sa 10e édition est une grande occasion et une opportunité pour agrandir la famille des amis de la Méditerranée par ceux de l’Afrique subsaharienne », a-t-il déclaré, avant d’ajouter, en relatant ses récents déplacements dans cette région, qu’il a été surpris par de ces jeunes de 18, 19 et 20 ans qu’il a rencontrés, qui ont grand besoin d’informatique. Ces jeunes qui ont une volonté terrible de réussir lui ont déclaré : « …monsieur Roatta, ce qui nous rattache à vous, c’est la langue. »

Et en réponse à une question relative aux incubateurs, posée par Daouda Mbaye (rédacteur en Chef de « Les Afriques »), Jean Roatta poursuivit en ces termes : « …pour Dakar, puisque c’est récent, nous avons signé avec le représentant de la Chambre de commerce (présent avec nous à Dakar) pour la création d’une couveuse pour les jeunes chefs d’entreprise qui voudraient monter une petite société. C’est une action qui est financée par le ministère des Affaires étrangères, l’INF et la Ville de Marseille.»

  • La Métropole de Marseille, prolongement du bras de levier de la France vers l’autre rive de la Méditerranée

  • Dans 20 ans, 52% de la population de la région subsaharienne aura moins de 15 ans

  • À la veille de la COP 22, on est en droit de se demander si le numérique va pouvoir apporter des solutions à l’environnement !

À la question lancée par une journaliste de la Région : « Pourquoi Israël était absente à cet évènement ?», M. Roatta a répondu que des invitations ont été lancées à tout le monde, au même titre, et que chacun pouvait y donner suite ou pas, en fonction de ses engagements et priorités.

À la tribune, nous avons noté aussi la présence de plusieurs personnalités qui ont pris la parole à tour de rôle, voire :

  • M. Philippe de Fontaine Vive (Co-Président de l’OCEMO et Vice-président de la BEI),
  • Mme Assia Ben Salah (Co-Présidente de l’OCEMO et Ambassadeur itinérant de Sa Majesté Mohamed VI, Roi du Maroc),
  • Tarak Cherif (Président de la CONECT Tunisie et Administrateur–Directeur de plusieurs sociétés),
  • Laure Agnes Caradec (Présidente d’Euro Méditerranée),
  • Daniel Sperling (Conseiller régional, Conseiller au numérique)
  • Patrick Boré (1er Vice-Président du conseil Départemental et Maire de La Ciotat)
  • Louis Aloccio (Vice-président de la Chambre du commerce et d’Industrie Marseille Provence)

Tarak Cherif prône une approche de « gagnant–gagnant » avec l’Europe  pour conquérir les marchés d'une Afrique plurielle et diverse, ainsi que ceux du Moyen-Orient  

Notre rédaction a décidé de revenir, au biveau de prochains articles, sur certaines des déclarations relevées lors de cet évènement. Pour l’heure, nous reprenons en substance celle de M. Tarak Cherif :

tarak-cherif-300« …je prends la parole ici, en tant que Tunisien et patron d’un groupe d’entreprises, très ouvert sur l’Afrique et le Moyen-Orient, vers lesquels, nous exportons beaucoup. Je suis premier exportateur vers l’Afrique, mais je le fais avec mes partenaires européens.

La position de la Tunisie, comme celle du Maroc est particulièrement favorable à l’export vers ces régions, à cause d’une multitude de facteurs tels que notre histoire commune, la langue et surtout les liens tissés par le passé, avec les pays africains et celles du Moyen-Orient, par le président Bourguiba. Même si les choses n’ont pas toujours été simples à construire, comme à titre d’exemple, lorsque le président Bourguiba a été hué lors de ses déplacements en Jordanie et en Palestine, à cause de son ouverture d’esprit, ses déclarations et sa vision vis-à-vis du problème Palestino-Israélien.

Mais heureusement, reconnaissance oblige, cette péripétie de l’histoire a entrainé, par la suite, une vive sympathie vis-à-vis de la Tunisie.  

Actuellement, nos options à l’export se résument dans une approche « gagnant-gagnant » avec l’Europe pour aller démarcher ces régions. Et nous pouvons dire que les résultats sont là, que ce soit au niveau des pays africains, qu’au niveau de ceux du Moyen-Orient. Il faut avouer que ces pays ne sont pas faciles, et la pénétration de ces marchés nécessite une bonne connaissance de leurs us et coutumes, voire le fait que si on n’a pas une bonne connaissance du terrain, généralement on se lasse et on se retire. Pour finir, je dirai que l’approche que je viens de citer semble à priori,  la plus appropriée pour pénétrer ces marchés. »

  • Laure Agnes Caradec et la ville intelligente

De son côté, Mme Laure Agnes Caradec (Présidente d’Euro Méditerranée) a présenté la vision d'Euroméditerranée sur le sujet de la ville intelligente. Nous reprenons l'intégralité de son allocution dans un article à part. Afin de le consulter, cliquez sur le lizn suivant : Laure Agnes Caradec met en exergue la vision d'EuroMéditerranée sur le sujet de la ville intelligente

  • Laurent Weil : « La Méditerranée connectée, c’est aussi le développement des médias des 2 côtés de la Méditerranée »

Notons que la modération de cette conférence de presse a été assurée de main de maître et avec une grande maitrise du sujet par M. Laurent Weil de l’Agence BleuDixit responsable de la Relation Presse. Il a su aussi mettre à l’aise des journalistes issus de différents horizons et les amener à débattre sur le fait qu’une Méditerranée connectée, c’est aussi le développement des médias des 2 côtés de la Méditerranée.

De leurs côtés, Elsa Larue de Touraine (Responsable de la communication pour OCEMO) et Nadia Mrabet (PR / BleuDixit) n’étaient pas loin, lors de cette conférence inaugurale, et veillaient au grain.

une-10e-semaine-economique-de-la-mediterranee-mediterranee-connectee-ouverture-sur-les-afriques-3

Check Also

OVH choisit Ooredoo Tunisie pour un hébergement sécurisé et réglementaire des noms de domaines «.tn » et «تونس.» sur le territoire tunisien

Tunisie-Tribune (OVH) - Ooredoo , opérateur-hébergeur leader, et OVH, leader européen du cloud, ont scellé un partenariat visant à rapatrier les serveurs DNS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.