La Fusillade à Halle en Allemagne ciblait un restaurant turc et une synagogue, l’extrême droite serait-elle derrière ?

0
  • La Fusillade à Halle en Allemagne serait-elle un attentat de l’extrême droite anti-migrants qui enchaîne actuellement les succès électoraux ?

Tunisie-Tribune (La Fusillade à Halle en Allemagne) – Au moins deux personnes ont été tuées et deux blessées en pleine rue dans la ville allemande de Halle (Saxe-Anhalt), dans une fusillade dont un des auteurs présumés a été interpellé.

Les tireurs ont tenté en milieu de journée de pénétrer dans la synagogue du quartier Paulus, où étaient réunies, en ce jour de fête religieuse juive, « 70 à 80 personnes », a indiqué le président de la communauté juive de Halle, Max Privorotzki, au Spiegel. Mais la porte d’entrée a « résisté à l’attaque ».

Les auteurs ont aussi tiré en pleine rue et sur un restaurant turc, selon des témoins. Un corps, recouvert d’une bâche bleue, a été vu étendu à proximité de la synagogue, dans le quartier de Paulus.

Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête. La police a annoncé l’interpellation d’un suspect.

« La grenade s’est écrasée sur la porte et a explosé »

Concernant l’attaque du restaurant turc, plusieurs personnes ont fait état de tirs, dont un de grenade. 

« Un tireur a jeté une grenade sur le local. La grenade s’est écrasée sur la porte et a explosé », a témoigné un homme qui était à l’intérieur, Conrad Rössler, sur la chaîne d’information NTV.

« L’homme a ensuite tiré au moins une fois dans le magasin, l’homme qui était assis derrière moi a dû mourir. Je me suis caché dans les toilettes et j’ai verrouillé la porte », a-t-il raconté.

Sur une vidéo amateur reprise par de nombreux médias et montrant manifestement un extrait de l’assaut, un homme habillé en kaki et casqué, d’apparence calme, tire au fusil d’assaut en pleine rue. 

Tout le quartier a été bouclé et la gare centrale de Halle, dans l’Etat régional de Saxe-Anhalt, à 175 km au sud-ouest de Berlin, a été fermée.

Nouvel attentat de l’extrême droite ?

Cette attaque intervient quelques mois après le meurtre de Walter Lübcke, un élu pro-migrants du parti conservateur de la chancelière Angela Merkel (CDU). Le principal suspect est un membre de la mouvance néonazie.

L’extrême droite anti-migrants enchaîne les succès électoraux

Cette affaire a créé une onde de choc dans le pays, où l’extrême droite anti-migrants enchaîne les succès électoraux. Elle a réveillé la crainte d’un terrorisme d’extrême droite à l’image de celui du groupuscule NSU, responsable de l’assassinat entre 2000 et 2007 d’une dizaine de migrants.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here