L’OCTT : La violence policière dans les lieux de détention persiste

0

Tunisie-Tribune (violence policière) – Dans son rapport pour le mois de décembre 2020,l’Organisation Contre la Torture en Tunisie (OCTT) a signalé des cas de torture, des violences policières et de mauvais traitements commis dans les lieux de détention.

Dans ce sens, l’OCTT met en garde contre « ces violations qui continuent d’être perpétrées en toute impunité et sans que des sanctions à la mesure de la gravité des actes commis soient prises ».

L’ONG dit, dans ce sens, avoir pris acte de la violence exercée contre un citoyen suite à un différend avec les agents d’une patrouille de la Garde nationale, à l’entrée d’Ennadhour dans le gouvernorat de Zaghouan.

Cela lui a causé une double fracture au niveau du pied, en plus de dommages graves au niveau du visage et de plusieurs parties du corps, indique l’organisation.

Admis à l’hôpital Sahloul de Sousse pour y subir une intervention chirurgicale du pied sous surveillance policière, l’homme a été transféré dans un centre de détention, alors que son état de santé nécessitait son hospitalisation, précise l’ONG.

L’OCTT évoque également un cas d’encellulement individuel d’un détenu qui a été interdit de visites familiales, pendant trois mois. Ses proches ont déposé une plainte faisant part des violences que lui ont fait subir certains agents pénitentiaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here