S.E. Laura Baeza (UE) et Kamel Ben Ouanès mettent en valeur les « Identités plurielles » dans un Bouillon de Cultures

0
Union européenne-les identités plurielles- Tunisie-Tribune -300
« Les identités plurielles »

…et présentent le livre « les Identités plurielles  » né d’une première rencontre Euro-maghrébine d’écrivains qui nous a offert ce bouillon de Cultures (ou Chakchouka) agrémenté de questionnements identitaires et de débuts de réponses

Convaincue de l’importance du dialogue entre les cultures au moment clef où l’avenir du monde Arabe se dessine, la Délégation de l’Union européenne en Tunisie, sous l’impulsion de son Ambassadeur Laura Baeza, a mis en place une politique culturelle destinée à renforcer les échanges intellectuels, littéraires et philosophiques entre l’Europe et le Maghreb.

De cette volonté affirmée de construire des ponts à un moment où un nouvel équilibre se cherche et de voir les idées et la connaissance prévaloir sont nées les rencontres euro-maghrébines d’écrivains, lieu d’échange et d’écoute de l’autre et de partage.
Ainsi, la première rencontre euro-maghrébine d’écrivains, qui a réuni plus d’une trentaine d’auteurs, s’est tenue du 9 au 11 novembre 2013, à la maison Dar Lasram, au coeur de la Médina de Tunis.

Parce que de l’écrivain au livre il n’y a qu’une plume et quelques pages, il était naturel de consigner les riches échanges de ces journées dans un ouvrage collectif reprenant la teneur des débats.

C’est cet ouvrage, intitulé « Les Identités plurielles », qui a été présenté, aux représentants de la presse, ce jeudi 18 décembre 2014 par Son Excellence. Madame Laura Baeza, Ambassadrice de l’UE en Tunisie, accompagnée de l’universitaire de renom, Monsieur Kamel Ben Ouanès, au siège de la Délégation de l’UE aux Berges du Lac.

Kamel Ben Ouanès : « L’identité étant en continuelle transformation, je suis multiple, je suis. »

Kamel Ben Ouanès- Tunisie-Tribune -300
Kamel Ben Ouanès

Kamel Ben Ouanès est allé puiser tout au fond de son savoir et de son admirable « identité culturelle«  pour nous parler longuement et avec un formidable engouement de ce livre qui l’a tant inspiré et que tout le monde se rejoint pour dire que c’est un véritable joyau, un bouillon de cultures (ou Chakchouka).

« Dans ce livre, nous avons à faire à des écrivains pétris d’objectivité et d’une sincérité de langage qui interpelle la relation humaine par une singulière intersubjectivité. Ce livre exprime souvent ce désir ardent qui remplace parfois un cri de détresse agréable. »

Kamel Ben Ouanès qui nous recommande de le lire d’une seule traite, nous explique que ses textes prennent souvent la forme d’une narration, d’une réflexion ou d’une description des grandes villes de ce monde, avec une errance et un vagabondage à travers une multitude de faits et de choses très simples.

« La texture même de ce livre est constituée, selon Ben Ouanès, de plusieurs éléments, de plusieurs identités et d’une rencontre de plusieurs éléments. L’identité étant en continuelle transformation (cite-t-il),  je suis multiple, je suis… »

S.E. Laura Baeza : « l’identité n’est pas donnée une fois pour toutes, elle se construit et se transforme tout au long de l’existence »

- S.E. Laura Baeza (UE) et Kamel Ben Ouanès mettent en valeur les Identités plurielles dans un Bouillon de Cultures
S.E. Laura Baeza (UE)

Soulignant le paradoxe apparent entre les termes « identité » – qui renvoient au singulier – et le mot « pluriel », qui par définition se rapporte à une somme, de son côté son excellence Madame Laura Baeza, a rappelé que la première rencontre Euro-maghrébine d’écrivains, associée au PEN international, avait concentré ses travaux sur des thèmes tels que « tradition et modernité » ou « patrimoine, cultures et identités », pour ne citer qu’eux.

Reprenant la citation d’Amin Maalouf – « l’identité n’est pas donnée une fois pour toutes, elle se construit et se transforme tout au long de l’existence » – l’Ambassadeur constatait que « si l’échange signifiait parfois la confrontation, il signifiait aussi l’amitié, la discussion, la fusion, et au bout du compte une plus grande acceptation de l’autre et de sa culture. Tel était le fruit, et tel était le cœur des rencontres Euro-maghrébines d’écrivains. »

« Littérature et engagement », tel est le thème de la 2ème édition des rencontres euro-maghrébines

2ème Rencontre Euromaghrébine des écrivains- Tunisie-Tribune- 600Fortes du succès de la première édition, les rencontres Euro-maghrébines ont connu cette année leur deuxième évènement, du 27 au 29 novembre 2014 à Kairouan, ancienne capitale et berceau culturel de la Tunisie. Cette édition était consacrée à la déclinaison euro-maghrébine d’une question qui a traversé le XXème siècle : littérature et engagement. La publication d’un ouvrage reprenant les grands débats de ces deuxièmes rencontres est également prévue.

N.B. L’ouvrage « les Identités plurielles  » n’est pas mis en vente (parce que l’initiative n’a aucun but commercial)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here