Attentat de Charlie Hebdo : Dans un baroud d’honneur, Cherif et Saïd Kouachi provoquent les forces de l’ordre afin de mourir en martyrs

0

La Porte de Vincennes (Paris) et Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), ont été les théâtres de l’épilogue de l’ attentat sanglant de Charlie Hebdo : 17 morts dont les 3 terroristes Coulibaly, et 7 blessés

Après deux jours d’enquête et de traque sans merci, la police était à la recherche des suspects de l’attentat de « Charlie Hebdo » qui s’était soldé par 12 morts et 4 blessés. Amedy Coulibaly et les frères Kouachi sont morts après des affrontements, 2 prises d’otages simultanées, 5 nouveaux décès et 3 nouveaux blessés.

- Charlie Hebdo-ciblé par un attentat anti-blasphème et anti liberté de pensée -12 morts-4 blessés et 3 suspects repérés (2)L’assaut contre les deux tueurs de « Charlie Hebdo », retranchés avec un otage dans les locaux d’une imprimerie de la zone industrielle de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), depuis vendredi matin, a finalement été provoqué à la tombée de la nuit, par les islamistes eux-mêmes, alors que l’otage avait été relâché bien plus tôt.
Des coups de feu tirés en rafale pendant quelques secondes. Des explosions. Et quelques instants de silence, bien vite comblés par un ballet d’hélicoptères au-dessus des étendues de champs de boue…

Les deux hommes étaient sortis en tirant au kalachnikov sur les forces de l’ordre. « Ce qui a déclenché leur neutralisation », explique une source policière. Les frères Kouachi sont morts.

Rappelons qu’à la mi-journée, les frères Kouachi, qui détenaient un otage dans les locaux de l’imprimerie (sans savoir qu’il y avait une deuxième personne, cachée sous l’évier au 2ème étage, qui renseignait la police par téléphone) avaient alors confirmé leur intention de mourir en martyrs. »

Attentat de Charlie Hebdo-Dans un baroud d'honneur-Cherif et Saïd Kouachi provoquent les forces de l'ordre afin de mourir en martyrsSimultanément à cette confrontation finale de Dammartin-en-Goële, à Vincennes, Amedy Coulibaly a été tué lors d’un assaut rapide et sans bavure, alors que quatre otages auraient été tués bien avant cet assaut par le preneur d’otages. L’ensemble de médias locaux et étrangers ont suivi les événements en directe, minute par minute.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here