CAN 2015 : Tunisie- Guinée Équatoriale (1-2), par ce match frustrant, Issa Hayatou récompense la Guinée Équatoriale

0

CAN 2015 (1/4 de finale) – il est malheureux de constater que la gangrène subsiste dans ce continent qui ne mérite pas tant d’injustices et de traficotage du moins dans le domaine footballistique. L’équipe de Tunisie qui n’est pas à sa première frustration a quitté le terrain avec le minimum de correction et de fair-play, mais le cœur triste et particulièrement peiné. Dommage, le football aurait pu nous rassembler et nous donner des joies que la politique n’a su nous apporter.

Euphorique, Esteban Becker, sélectionneur adverse qui n’en espérait pas tant, clamait son bonheur, à la fin du match, de voir que l’équipe classée 118e (au classement Fifa) a réussi à battre la Tunisie classée 30e.

En effet, au coup de sifflet final de ce match Guinée Équatoriale-Tunisie (2-1), joué dans le cadre des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations sur la pelouse du Stade de Bata, plus d’un Tunisien ont regretté d’appartenir à ce continent.

images (13)En donnant le petit coup de pouce nécessaire pour propulser la Guinée Équatoriale aux 1/2 finale, Issa Hayatou, président à vie de la CAF, récompense ainsi, la Guinée Équatoriale pour lui avoir sauvé la mise en acceptant l’organisation de la CAN 2015, à la dernière minute. En arrière plan, les Tunisiens n’ont pas pu non plus, oublié les erreurs d’arbitrage au dépend de la Tunisie, tout au long du 1er tour de cette compétition.

La Guinée-Équatoriale gagne ainsi par KO, et par décision de l’arbitre !

Notons qu’alors que la Tunisie menait par un à zéro, l’arbitre mauricien de la rencontre ne sifflait plus que les fautes en faveur de la Guinée-Équatoriale. L’une d’entre elles, particulièrement inexistante, au début du temps additionnel (90+3), permettra notamment à Balboa de marquer son pénalty et de finir par inscrire « un fabuleux coup franc » dans les prolongations sur une faute tout aussi litigieuse.

C’est cruel, la Guinée-Équatoriale gagne ainsi par KO, et par décision de l’arbitre, même si la Tunisie aurait pu être plus incisive avec plus de rigueur, sans un Chermiti complètement dépassé et avec un Msakni libéré de toute consigne et titularisé beaucoup plus tôt.

George Leekens, sélectionneur de la Tunisie : « Ça fait mal, le problème ne concerne pas la Guinée équatoriale, mais il y a un homme qui en a décidé autrement« .

George leekens - Tunisie-Tribune« Ça fait mal ! Triste pour les joueurs. Heureusement qu’ils sont polis. Nous avons une excellente équipe. Nous ne méritons pas ce traitement. Le problème ne concerne pas la Guinée équatoriale. C’est dommage pour le football. Nous avons joué au football, ce soir, nous avons travaillé jour et nuit pour cette qualification, mais à la fin il y a un homme qui en a décidé autrement. Je regrette le second but raté tout de même ».

Aymen Methlouthi - Tunisie-Tribune bAymen Mathlouthi, gardien de but de la Tunisie : « …nous avons joué devant le président du pays hôte et bien sûr devant Issa Hayatou. Que dire de plus ?« 

 « C’est le football africain ! Aujourd’hui, nous avons joué devant le président du pays hôte et bien sûr Issa Hayatou. Que dire de plus ? Plusieurs joueurs n’ont pas assez d’expérience en Afrique. Ils ne savent pas ce que ces gens sont capables de faire. Ce groupe est excellent. Il faut l’améliorer, mais il faut bouger un peu ! ».

 - CAN 2015-Tunisie-Guinée Équatoriale (1-2)-par ce match frustrant-Issa Hayatou récompense la Guinée Équatoriale-cJavier Balboa, attaquant de la Guinée équatoriale et auteur du doublé : « Ce dernier coup franc tiré a été le but de ma vie« 

« Ce coup franc a été sans aucun doute le but de ma vie, surtout pour ce que ça représente pour le pays, pour la joie qu’il lui donne, pour aller en demi-finale. On a fait du bon travail. »

Esteban Becker, sélectionneur de la Guinée équatoriale : « Battre la Tunisie est un exploit, presque un miracle. Un penalty à la dernière minute, qui ne protestera pas ?« 

« Je félicite l’équipe de Tunisie pour son jeu, elle a été très bonne. Ils ont des joueurs qui jouent au haut niveau, nous, on n’a qu’un joueur qui joue en première division en Europe, c’est Javier Balboa. Battre la Tunisie est un exploit, presque un miracle. On avait encaissé le premier but.

Esteban-Becker-- CAN 2015-Tunisie-Guinée Équatoriale (1-2)-par ce match frustrant-Issa Hayatou récompense la Guinée Équatoriale-dJe suis très satisfait. Je remercie les joueurs, le peuple de Guinée, les gens de la Fédération, son président et bien sûr le président de la République. Je comprends la colère des Tunisiens d’avoir perdu, parce qu’ils avaient le potentiel pour gagner avec plusieurs buts d’écart. Ils ne l’ont pas fait, nous, on s’est défendu avec nos armes, et à la fin, le match était pour nous, on a été meilleurs dans la prolongation.

Un penalty contre soi, tout le monde le contestera. À la dernière minute, qui ne protestera pas ? Moi aussi, j’aurais protesté. Mais après, le penalty, il faut le mettre, et heureusement qu’on a un spécialiste, Javier Balboa. Si on passe notre temps à remettre l’arbitrage en cause, il n’y a plus de foot, on ne peut plus jouer au foot. C’était l’équipe classée 30e (au classement Fifa) contre la 118e, et ils n’ont pas pu nous battre en 120 minutes, voilà ce que je retiens. En ce moment, je suis l’homme le plus heureux du monde. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here