Tunisie (Accident ferroviaire du Fahs) : 18 morts et 98 blessés, horreur, Panique et désarroi…

0

Tunisie (Accident ferroviaire) – Après les deux attaques terroristes de ce lundi, voilà que, à la veille du mois de Saint de Ramadan, dix-huit personnes viennent de décéder dans la matinée du mardi 16 juin 2015, et 98 autres ont été blessées dans la collision du train et d’un camion semi-remorque qui aurait traversé la voie sans avoir pris les précautions de rigueur et sans respecter la signalisation. Cela s’est passé au Fahs dans le gouvernorat de Zaghouan. Certains corps n’ont pas encore été identifiés par leur famille.

La première liste de personnes décédées : 

  1. Adel Ben Chedly – 25 ans de Bouarada
  2. Amir Manfoukhi Riahi  – Lieutenant
  3. Fethy ben Amor Riahi
  4. Nourredine Ouelsati – conducteur du train
  5. Mohamed Kmati
  6. Jamel Jebeli
  7. Ali Oueslati
  8. Hssan Nouri –  étudiant de 29 ans
  9. Omar Ben Mahmoued El Oueslati
  10. Haythem Ben el monji
  11. Hichem Ben Dhief
  12. Jamel El Maroueni
  13. Salim ben Abdelmajid Grami Bouarada (17 ans)
- Tunisie-Accident ferroviaire du Fahs-18 morts et 98 blessés-horreur, Panique et désarroi 03
Photo AFP

Scénario catastrophe et controverse

Dans une déclaration accordée à Mosaique Fm ce mardi 16 juin 2015, Hassen Miaadi, responsable de la communication de la Société Nationale des Chemins de fer Tunisiens SNCFT a affirmé que le chauffeur du camion impliqué dans l’accident n’a pas respecté la signalétique.

Selon des témoins oculaires,  le choc était si violent (à cause de la vitesse du train) que la locomotive et le premier wagon de voyageurs ont déraillé, alors que la remorque s’est encastrée dans le deuxième wagon et aurait été entrainée sur plusieurs centaines de mètres.

On parle aussi de personnes éjectées du train par les portes ouvertes, suite à la puissance du choc. Un témoin s’est exprimé en ces termes : « c’est l’horreur, des corps déchiquetés, du sang et de la chair partout, c’est un carnage… Il y a des gens qui sont encore bloqués sous le wagon qui s’est renversé…»

??????????????????????????????????????????????????????????

Panique et désarroi en haut lieu

Alors que La SNCFT par la voix de Hassene Miâadi, affirme l’existence de panneaux de signalisation à l’endroit de l’accident en citant l’existence de deux signalisations : Un STOP et une croix de Saint-André, le ministre du Transport, Mahmoud Ben Romdhane, a déclaré, sur les ondes de Shems FM, qu’il existait un réel problème en Tunisie concernant les passages à niveau : « La majorité des passages à niveau en Tunisie ne sont pas sécurisés ». Il a ajouté : « qu’il y a seulement 250 avec une signalisation et une barrière et 150 munis d’une signalisation lumineuse, et ce, sur les 1150 passages à niveau en Tunisie. »

Le président Béji Caied Essebsi s’est longuement entretenu avec le ministre des Transports, alors que le chef du gouvernement, Habib Essid, s’est empressé de rendre visite aux nombreux blessés dans les hôpitaux du Fahs et de Zaghouan ; il était accompagné par le ministre de la Santé, Said Aïdi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here