Le Festival International de Carthage au rythme du Qawwali Flamenco et du standing ovation d’un public enthousiaste

0

51ème Festival International de Carthage – Mardi 14 juillet 2015, deux jours après le concert de la star Libanaise Wael Kfoury, la scène du théâtre romain de Carthage a ouvert les bras ç un nouveau genre musical venu d’un autre monde. En cette troisième soirée du 51ème Festival International de Carthage, le public avait rendez-vous avec le spectacle Qawwali Flamenco produit et conçu par le talentueux Saïd Al Assadi et présenté par la troupe de Faiz Ali Faiz avec Chicuelo, Miguel Poveda et Duquende.

Si les Qawwalis ont déjà été invités en Tunisie, c’était leur première fois en compagnie des chanteurs du Flamenco et le spectacle qu’ils ont donné est un mélange intéressant de ces deux genres de musiques que tout sépare. Les notes des guitares se marient magnifiquement aux sons des percussions et Hamonium, tout comme les deux genres de chant dont l’un est d’une puissance volcanique alors que l’autre est de nature hypnotique.

- festival_de_carthage-Flamenco -2

Le public présent dans les gradins du Festival International de Carthage était enthousiaste depuis le début du spectacle et suivait les rythmes en tapant des mains…et applaudissait de plaisir après chaque titre. Bien que les chants fussent incompréhensibles pour la majorité des personnes présentes, les louanges au Prophète Mohamad et à Dieu ont pu percer les esprits. Les chanteurs de Flamenco de leur côté, ont aussi émerveillé le public avec des titres qui évoquent d’amour et de mysticisme.

Lorsque Faiz Ali Faiz avait déclaré en conférence de presse, tenue dans la matinée du mardi 14 juillet 2015, que la musique était une langue universelle et qu’elle pouvait briser toutes les barrières, il n’avait pas tort. Et on a reçu la preuve…le standing ovation offert par le public pendant quelques minutes à la fin du spectacle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here