51e Festival International de Carthage (Human Brush) : Quand le corps humain devient un pinceau

0

Dans la nuit du mercredi 15 juillet, les invités du Festival International de Carthage ont été surpris en découvrant l’entrée du théâtre romain totalement plongée dans le noir. La soirée du mercredi était en effet réservée au spectacle d’arts numériques Human Brush présenté par le danseur Vincent Glowinski et sous la direction technique de Jean-François Roversi avec la musique électronique d’Eric DesJeux.

La soirée était aussi la dernière occasion pour le public de découvrir les installations d’Intercal qui étaient mises en place à l’entrée du théâtre depuis la première soirée de cette 51ème édition.
Le spectacle Human Brush comme son nom l’indique consiste en la transformation du danseur Vicent Glowinski en pinceau de peinture grâce à un logiciel numérique qui capte ses mouvements et les transmet sur un écran géant installé à l’arrière-scène.

- 51e Festival International de Carthage-Human Brush-corps humain un pinceau 3

Grâce à cette technique, le danseur a pu dessiner plusieurs tableaux plus captivants les uns que les autres, à l’image du fœtus humain, du Minotaure ou encore de l’hippocampe. Le spectacle a, par la suite, changé de dimension et les tableaux inanimés se sont transformés en des séquences représentants une technique de clonage où la silhouette du danseur s’était dupliquée tout en continuant à danser.

Human Brush est un spectacle époustouflant qui valait la peine d’être découvert pour son originalité et sa technicité comme en ont attesté plusieurs personnes présentes au cours de la soirée.

- 51e Festival International de Carthage-Human Brush-corps humain un pinceau 2

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here