Marché parallèle : Bassem Loukil critique la passivité des autorités face l’évolution gravement pénalisante de l’informel

0

Tunisie (marché parallèle) – Bassem Loukil, cet homme d’affaires connu pour son dynamisme et sa rigueur n’est pas à sa première communication (depuis 2012) sur le sujet du marché parallèle qui fait mal à l’économie tunisienne et pénalise sérieusement la bonne marche des entreprises qui ont pignon sur rue, dont les sociétés du Groupe Loukil.

En effet, Bassem Loukil vient, dans un légitime ras-le-bol, de replacer le problème sous les feux de la rampe, via un tweet (qui nous reproduisons ci-après), et ce, en critiquant sévèrement un semblant de passivité des autorités face au marché parallèle et leur impuissance à mettre fin à ce fléau.

Un positionnement qui reflète l’exaspération de la majorité des chefs d’entreprises tunisiennes face à la menace du marché parallèle qui prospère en faisant fi de toutes réglementations et qui gangrène l’économie du pays.

- TWEET-DE-BASSEM-LOUKIL-MARCHE-PARALLELE-660

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here