L’OIT rend hommage à Omar Ben Abdelaziz, l’ingénieur Tunisien qui séduit la France

0

Tunisie (OIT) – À l’occasion de la tenue du Conseil national de l’Ordre des ingénieurs tunisiens (OIT), un hommage a été rendu à Sousse, samedi 26 décembre 2015, à Omar Ben Abdelaziz, ce jeune ingénieur tunisien qui exerce en France

Omar Ben Abdelaziz vient en effet de gagner le trophée « design » des ingénieurs de demain, qui est décerné à la fin de chaque année au meilleur jeune ingénieur dans l’Hexagone
Il est à rappeler qu’après seulement trois ans passés en France, Omar est devenu le Monsieur mécatronique de Faurecia (groupe français d’ingénierie et de production d’équipements automobiles).

Une consécration pour cet ingénieur, passionné depuis toujours par l’automobile.

Omar Ben Abdelaziz doit son goût de la mécanique et de l’électronique à son oncle, avec lequel il crée toutes sortes d’objets pendant son enfance, passée à Mahdia « Avec un moteur de frigo, nous fabriquions une meuleuse électrique ! » se souvient-il.

L’année de son baccalauréat, un DUT en mécatronique automobile s’ouvre en Tunisie. Il sort major de la première promotion et obtient un prix de l’innovation pour son projet de fin d’études (une maquette de moteur à essence servant à former les mécaniciens auto). Puis il intègre l’école d’ingénieurs de Sousse et réalise un stage chez Valeo Tunisie, sur un banc de test d’endurance pour boutons de commande d’habitacle. Malgré une proposition d’emploi, Omar ne veut pas passer sa vie sur des bancs de test. « Mon rêve, c’était de faire de la “vraie” R et D », lance-t-il.

Il décide de poursuivre son cursus en France, à l’Université de technologie de Compiègne (UTC).

- L’OIT-rend-hommage à-Omar-Ben-Abdelaziz-l'ingénieur-Tunisien-qui-séduit-la-France-2

Un Master 2 en systèmes mécatroniques le fait entrer en stage chez Faurecia. Tout s’accélère. « En à peine trois mois, j’ai travaillé sur des lève-vitres innovants, une boîte à gants électrique, du chargement sans fil, de la communication NFC… », indique-t-il. Il conduit tellement de projets que Faurecia veut l’embaucher avant la fin de son stage. Le responsable du labo R et D n’hésite pas à lui confier la gestion d’un projet clé. Spécialiste des pièces de décoration intérieure en aluminium, l’équipementier cherche à intégrer de nouvelles fonctions tactiles, mais la technologie capacitive ne fonctionne pas sur du métal.

Le jeune ingénieur travaille sur un concept piézoélectrique. Fixé sous une plaque d’aluminium, l’élément piézo¬électrique remplit deux fonctions : il capte l’action du doigt sur la plaque et renvoie une vibration pour confirmer la prise en compte de l’action. La technologie, baptisée DecoControl Alu, révolutionne le design intérieur des véhicules haut de gamme.

En 2015, Omar réalise la partie électronique d’un démonstrateur qui a été présenté au salon de Francfort. « C’était un gros travail, qui m’a même occupé pendant mes vacances, mais le démonstrateur a eu du succès sur le salon et j’ai été désigné meilleur employé du mois de septembre 2015. »

Aujourd’hui, Omar travaille sur tous les projets que lance Faurecia autour du véhicule du futur.

- L’OIT-rend-hommage à-Omar-Ben-Abdelaziz-l'ingénieur-Tunisien-qui-séduit-la-France-3

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here