Médecine dentaire : face à la précarité des conditions de cette pratique, le CNOMDT vient d’organiser des Assises Nationales

0

Tunisie-Tribune (Assises Nationales de la Médecine Dentaire) – le Conseil National de l’Ordre des Médecins Dentistes de Tunisie a organisé, ce dimanche 13 mars 2016, dans un grand hôtel du centre de Tunis, les Assises Nationales de la Médecine Dentaire sous le patronage de Monsieur le Ministre de la Santé. Nous reviendrons sur le sujet, dans un prochain article, avec les Recommandations préconisées par ces Assises.

 En effet, devant l’évolution de la médecine dentaire dans le monde, l’exercice de cette pratique en Tunisie, connait depuis un temps, des handicaps et des difficultés accumulées. L’ordre en est parfaitement conscient, et c’est dans ce contexte que s’inscrit la tenue de ces Assises longuement attendues, pour débattre des problèmes et des solutions, et ce, sous le patronage de Monsieur le Ministre de la Santé.

Dr-Chakib-Ayed
Dr-Chakib-Ayed

Un travail de concertation invite les bases à participer aux réflexions et aux décisions pour des remaniements profonds, afin de se mettre sur la voie du développement international à la fois médico-scientifique, technologique et règlementaire.

 

Parmi les points que nous avons relevés, au niveau de nos entretiens avec les divers responsables du CNOMDT dont le président Dr Chakib Ayed, ainsi que le Dr Khaireddine Sadkaoui et certains autres confrères, il est à citer que le Conseil National de l’Ordre des Médecins Dentistes de Tunisie est fort de 4500 adhérents dont 900 chômeurs.

La faculté qui fonctionne en surnombre avec plus 1500 étudiants par an, se retrouve à la fin de chaque saison avec 300 diplômés sur lesquels le ministère de la Santé ne recrute que 25, et ce, sans parler des étudiants qui ont poursuivi leurs cursus à l’étranger (sans contrôle de quota et dont le nombre est indéterminé) et qui reviennent au pays diplômes en mains avec plein de projets en tête.

La concurrence devient donc assez rude dans le privé et finit même par occasionner des problèmes économiques monstres suite aux difficultés rencontrées au niveau du remboursement des créances contractées pour l’acquisition des équipements d’installation.

Les premières questions que nous avons posées devant cette immense perspective de chômage pour nos jeunes diplômés se présentent comme suit : est-il possible d’exporter ces compétences ? Vers quels pays ? Certains pays d’Afrique ne seraient-ils pas intéressés ? devant l’évolution de la médecine dentaire, quelle formation continue ? La CNAM et ses taux de remboursement à 50% ?

- Médecine-dentaire-précarité-des-conditions-le-CNOMDT-vient-d’organiser-des-Assises-Nationales-4

Autres sujets mis en débat

Au cours de ces assises, les médecins dentistes venant de partout de la Tunisie ont mis en débat, à travers des commissions de travail, les thèmes suivants :

  • 1) Textes règlementaires (lois et décrets organisant la profession dont certaines lois sont devenues obsolètes, citons comme exemple le code de déontologie qui date des années 70).
  • 2) Exercice illégal – Publicité – Internet – Réseaux sociaux – Médias : pour suivre le développement des Technologies de l’information et les nouveaux moyens de communications ainsi que l’utilisation des réseaux sociaux.
  • 3) Nomenclature -Démographie -Assurances groupes -Caisses Autonomes.
  • 4) Formation continue (Développement Professionnel Continu) – Législation des nouvelles techniques. 
  • 5) Médecin dentiste salarié – Formes d’exercice – Spécialités – Associations – Contrats.

 

Les résultats de ces profondes discussions font l’objet actuellement de la rédaction d’un rapport général approuvé par les médecins dentistes participant aux assises. Ce rapport sur lequel nous reviendrons dans une prochaine publication devra être adopté par le Conseil National de l’ordre et sera considéré comme une feuille de route pour toute réforme touchant la profession dans les prochaines années.

- Médecine-dentaire-précarité-des-conditions-le-CNOMDT-vient-d’organiser-des-Assises-Nationales-2

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here