Le Gouvernement Chahed octroierait 6 ministères à Nidaa Tounes, 4 à Ennahdha, 4 à Afek et 2 à l’UPL, et on parle d’Union Nationale !

0

Tunisie-Tribune (Gouvernement Chahed) – après les consultations de rigueur, c’est au tour des vraies tractations pour la formation de ce futur gouvernement que certains continuent, par complaisance (pour ne pas en dire plus), d’appeler gouvernement d’Union Nationale. Les tiraillements, bras-de-fer, bruits de couloirs et ballons d’essai vont continuer toujours de plus belle, sur la composition de ce gouvernement Chahed.

  • D’après Express-Fm, Nidaa Tounés n’aurait que six ministres sur les 8 exigés. 4 nouveaux ministres (dont 2 femmes dont Wafa Makhlouf) entrent en lice avec le maintien de Salma Elloumi et Néji Jalloul.
  • Ennahdha se contentera de 4 ministres parmi lesquels : Zied Ladhari.
  • Afek Tounes aura également 4 ministres, dont une femme avec Yassine Brahim, Noomane Fehri et Faouzi Abdelrrahman.

Le bras de fer entamé par Yassine Brahim, en annonçant son retrait du gouvernement, semble commencer à donner ses fruits avec l’obtention d’un nombre plus important de ministres au gouvernement Chahed.

  • Reste à voir comment va réagir l’UPL de Slim Riahi qui n’aura, à priori, que deux ministres en l’occurrence Néjib Dérouiche et Hatem Euchi. Laisserait-il partir Mohsen Hassen sans rechigner ?
  • De son côté, l’Union de l’Agriculture et de la Pêche demande le maintien de Saad Seddik à l’Agriculture sinon la nomination à cette chasse gardée de ministère : Amor Béhi, le représentant de l’UTAP.
  • On parle aussi d'éventuel rapprochement avec le parti El-Moubadra, qu'en sera-t-il réellement ?
  •   Dans une ultime tentative de ralliement de la gauche, afin d'élargir l'assiette d'unité, Youssef Chahed aurait contacté mongi Rahoui, le député de gauche pour lui proposer de diriger un ministère économique.

En conclusion et pour la petite histoire, rappelons ce qu’avait annoncé le nouveau chef de gouvernement, dans une déclaration accordée aux médias samedi dernier ; « …Une équipe politique qui devra être « efficace » et dont l’action « se basera sur un véritable travail d’équipe, et ce, indépendamment des noms ». 

Et à Youssef Chahed de préciser que ceci se fera « loin du principe des quotas partisans ». 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here