AG élective du CNOT (12 mars) : 41 candidats (dont 7 dames) et une vive rivalité entre les sortants Boussayene & Hammami

0
  • Intérêt particulier pour l’AG élective du CNOT de dimanche prochain qui influera sur le futur du sport national

  • 41 candidats en course, pour 16 sièges

  • 7 Candidatures féminines pour 3 postes

  • Présidence : Rivalité directe entre Mehrez Boussayene & Mahmoud Hammami

Tunisie-Tribune (AG élective du CNOT) – l’assemblée générale élective du CNOT (Comité National Olympique Tunisien), aura lieu dimanche prochain, ce 12 mars 2017, dans l’un des hôtels des Berges du Lac de Tunis. Cette AG interviendra quelques semaines après l’AG extraordinaire, tenue le 5 février dernier, pour remodeler le statut du CNOT.

 Une AG qui revêt une importance cruciale pour le futur du sport national et le mouvement olympique en particulier en Tunisie. Il s’agit de l’élection du nouveau bureau exécutif de l’instance olympique nationale pour la période 2017-2020, ainsi que le nouveau bureau du CNAS, cette nouvelle structure qui n a pas réussi a convaincre par ses décisions et qui ne fait pas, jusque-là, l’unanimité de tout le monde…

Les premières données concernant cette Assemblée, après la publication cette semaine de la liste officielle des candidats retenus, montre le grand intérêt accordé par les responsable du sport tunisien a la fois a l événement et a l instance olympique.

En effet, le nombre des candidats pour une place au soleil, dépasse le nombre des votants puisque 37 fédérations ayant droit au vote vont choisir entre 41 candidats.

Il faut préciser que l exécutif du CNOT, se compose de 17 membres comme suit : 1 président, 1 représentant des athlètes parmi les sportifs de haut niveau, 10 représentants des fédérations de sports olympiques, 2 représentants des fédérations de sports non olympiques, et 3 femmes.

Pour les sports olympiques, la bataille s’annonce très rude puisque 32 candidats seront en course pour arracher l une des dix fauteuils disponibles, et là, il faut s’attendre à ce que certains, n ayant pas de chance de passer, vont se retirer. Alors que pour les deux places des sports non olympiques ils sont sept candidats. Quant aux trois représentantes de la femme on y trouve sept candidatures.

Reste a savoir qui sera le nouveau patron de l'olympisme en Tunisie entre le président sortant Mehrez Boussayene, et l’actuel secrétaire général Mahmoud Hammami. Notons que celui qui va quitter la scène olympique nationale, restera en dehors du jeu jusqu’en 2020 au moins, puisqu’il n’a pas le droit, selon le nouveau statut, de remettre sa candidature pour une place a l’exécutif.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here