A Carthage, Dimitris Avramopoulos déclare que la sécurité et la migration représentent une priorité pour l’Europe

0

Tunisie-Tribune (Dimitris Avramopoulos) – le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a reçu, lundi, au Palais de Carthage, le Commissaire européen chargé de la migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, Dimitris Avramopoulos, actuellement en visite en Tunisie pour participer à la 2e réunion des ministres de l’Intérieur du groupe de contact sur « La route migratoire en Méditerranée centrale ».

Cité dans un communiqué de la Présidence, le commissaire européen a déclaré que la sécurité et la migration représentent une priorité pour l’Europe qui, a-t-il dit, ne cesse d’œuvrer pour renforcer la coopération avec les pays de la région afin de trouver des solutions efficaces à même de permettre le traitement de la question de la migration irrégulière dans le bassin méditerranéen.

Il a, dans ce sens, insisté sur la nécessité de résoudre la crise libyenne pour minimiser son impact sur le flux des réfugiés vers l’Europe.

Dimitris Avramopoulos a, dans ce sens, souligné l’importance de développer la coopération avec la Tunisie, relevant que des propositions d’axes de coopération sont actuellement à l’étude.

La Tunisie, a-t-il expliqué, peut jouer un rôle majeur en matière de migration, à travers l’instauration d’un partenariat développé pour encourager la migration régulière et faciliter le déplacement des personnes.

De son côté, le président de la République a souligné que le traitement de la question de la migration doit s’effectuer selon une approche pluridisciplinaire prenant en compte le développement et la création d’emploi.

Il a, dans ce cadre, appelé l’Europe à soutenir davantage les pays subsahariens et du sud de la Méditerranée et à les aider à réaliser les objectifs de développement et à améliorer les conditions de vie de leurs populations, de manière à assurer la sécurité et la stabilité dans la région.

L’entrevue s’est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here