Festival International du film amateur de Kélibia: 74 films tunisiens et étrangers sélectionnés

0

Tunisie-Tribune (film amateur) – une sélection de 74 films tunisiens et étrangers seront en lice dans les deux compétitions, nationale et internationale, de la 32ème édition du Festival International du film amateur de Kélibia (FIFAK) qui se tiendra du 12 au 19 août 2017, au théâtre de plein air Zine Essafi, de la maison de la culture de la ville de Kélibia, au Cap Bon.

Le line-up de cette manifestation cinématographique annuelle a été présenté mardi à Tunis par le comité d’organisation représenté par des membres de la Fédération Tunisienne des cinéastes amateurs (FTCA) qui organise le festival.

La cérémonie d’ouverture qui commencera à 21h30 sera marquée par la projection du film « Tant qu’on vit » du réalisateur Burkinabé Dani Kouyaté, une comédie dramatique sur le thème de l’identité, produite en 2016 dans la capitale suédoise Stockholm.

L’édition 2017 du festival présidée par Aymen Jlili comprend quatre compétitions divisées en quatre sections dont la compétition internationale à laquelle sont sélectionnés 40 films représentant 22 pays dont 6 de la Tunisie. Le jury de cette compétition est composé de Mohamed Bakri, réalisateur et acteur palestinien, Pascal Chavance, spécialiste française dans le montage de films, Cheick Oumar Sissoko, réalisateur malien et la comédienne Leila Toubel.

Dans la compétition nationale figurent 34 films ont 19 oeuvres réalisées par la FTCA. Le jury de cette compétition est formé de Sarra Laabidi et Intissar Belaid (réalisatrices), Kamel Bellil (photographe et réalisateur), Atef Belhassine (acteur) et Yasser Jradi (chanteur).

Un hommage spécial sera rendu à des cinéastes tunisiens disparus, à l’instar de Kalthoum Bornaz (1945-2016), Tawfik Berraies (1966-2016), Raja Ben Ammar (1956-2017), Adnène Meddeb (1988-2016).

Tout au long du festival, sera organisée une exposition photographique avec projections de courts-métrages et publication d’un livre retraçant le parcours de chacun de ces cinéastes.

Le cinéma palestinien sera à l’honneur au Fifak avec notamment la projection du dernier film documentaire de Rashid Masharawi « Maison d’Orient » (The orient House), produit en 2017, sachant que ce cinéaste est considéré le premier réalisateur palestinien à avoir tourné dans les territoires palestiniens occupés.

Un hommage sera également rendu au cinéma d’Afrique Subsaharienne à travers la projection de « ONG, Organisation Non Gérable », (NGO, Nothing Going On), une comédie Ougandaise du réalisateur Arnold Aganze.

« Ils ont honoré le Fifak » est l’intitulé d’une nouvelle section destinée à rendre hommage à des réalisateurs qui ont contribué au rayonnement du Fifak à l’échelle internationale. A cet effet, sera projetée « Les rêves de la ville », une comédie du syrien Mohamed Mallas dont les films ont figuré dans les précédentes éditions du festival et qui avait présidé les jurys de plusieurs autres festivals tunisiens et étrangers.

Projections de films, colloques, tables rondes, rencontres-débats sur le cinéma ainsi que des spectacles pour enfants et ateliers (réalisation, danse et peinture) sont également au menu du Fifak qui se déroulera sur huit jours avec le soutien du Centre national du cinéma et de l’image (Cnci) et la municipalité de la ville de Kélibia.

Un carnaval qui arpentera les rues de la ville de Kélibia et des spectacles animés par des artistes tunisiens dont le chorégraphe Rochdi Belgasmi, le chanteur Nidhal Yahyaoui et le groupe Bargou 08, figurent dans la programmation parallèle qui sera ouverte au public.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here