En marge du Dialogue 5+5, les ministres Algériens et Tunisiens des AE ont examiné la nécessité de coordonner les positions sur la migration, l’emploi et la jeunesse

0

Tunisie-Tribune (Dialogue 5+5) – le ministre des Affaires étrangères khémaies Jhinaoui s’est entretenu, dimanche à Alger, en marge de sa participation à la 14ème Conférence des ministres des Affaires étrangères du Dialogue 5+5, avec son homologue algérien, Abdelkader Messahel.

Le Dialogue 5+5 regroupe les cinq pays de l’Union du Maghreb Arabe, (Tunisie, Algérie, Maroc, Libye et Mauritanie) pour la rive sud de la Méditerranée et l’Italie, la France, l’Espagne, le Portugal et Malte pour la rive Nord.

Au cours de cet entretien, les chefs de la diplomatie des deux pays ont examiné l’agenda et la thématique de la réunion des 5+5, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Ils ont également souligné la nécessité de coordonner les positions sur des questions relatives à la migration, l’emploi et la jeunesse.

L’entrevue a aussi porté sur des questions d’intérêt commun particulièrement la crise en Libye et les efforts fournis par les pays dans le cadre de l’initiative du président de la République Béji Caïd Essebsi en vue de parvenir à une solution pacifique dans ce pays.

Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères khémaies Jhniaoui a eu une série de rencontres notamment avec ses homologues maghrébins et européens. Il s’est également entretenu avec le secrétaire général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), le secrétaire général de l’Union pour la méditerranée (UpM), le Commissaire européen à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage.

Les entretiens ont porté sur la coopération bilatérale ainsi que sur des dossiers d’intérêt commun, lit-on dans le même communiqué.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here