Défendons la liberté de la presse en Tunisie

0

Tunisie-Tribune (liberté de la presse) – Le Comité de Vigilance pour la Démocratie apprend que le ministère de l’intérieur tunisien a, pendant les derniers mouvements sociaux, mis sous écoute des journalistes sans aucune autorisation judiciaire.

Il s’agit d’une nouvelle violation caractérisée de la loi et de la Constitution, et un retour aux pratiques despotiques de l’ancien régime policier. Ceci est la manifestation d’une dérive autoritaire du gouvernement qui n’a plus d’autre réponse à donner aux revendications socio-économiques de notre peuple et à sa jeunesse gagnée par le désespoir.

 Le Comité de Vigilance dénonce avec vigueur cette dérive autoritaire qui tente, sous l’impulsion du Président de la République, de voler au peuple tunisien ses libertés acquises au prix du sang de ses martyrs avant et pendant la révolution, des luttes et des souffrances de générations de militantes et militants de la cause de la liberté et la démocratie dans notre pays.

Le CVD a pris connaissance du communiqué de presse publié par le Syndicat des journalistes tunisiens signé par plusieurs associations et organisations de la société civile invitant le gouvernement au retrait de son projet de loi relatif à l’Instance de Communication audiovisuelle.

Ce projet a été élaboré en dehors de toute transparence, et consacre une situation de dispersion législative source d’ambiguïté et manque de cohérence et comporte des défaillances légales et des menaces sérieuses à l’indépendance de l’Instance de Communication Audiovisuelle.

Le Comité apporte son soutien aux journalistes tunisiens et signe ce communiqué de presse.

Il dénonce avec vigueur les agissements portant atteinte aux libertés publiques et individuelles et notamment la liberté de la presse.

Nous ne pouvons que constater la multiplication de ces atteintes depuis la désignation de l’actuel Ministre de l’Intérieur dont la mauvaise réputation depuis la dictature ne fait que se confirmer et surtout depuis le feu vert qu’il a reçu des dernières déclarations du Président de la République.

Nous appelons toutes les forces démocratiques du pays de se mobiliser, de redoubler de vigilance et de s’unir dans l’action pour défendre nos libertés.

Pour le Comité de vigilance pour la démocratie (Belgique)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here