Tunisair et Royal Jordanian Airlines signent une convention pour un partenariat stratégique sur la base du CodeShare

0

Tunisie-Tribune ( Tunisair et Royal Jordanian Airlines ) – Tunisair vient de signer avec la compagnie aérienne Royal Jordanian Airlines, une convention de coopération commerciale sur la base du CodeShare. Cette convention  permet à Tunisair de vendre à travers son réseau d’agences, des places non limitées sur les vols de la Royal Jordanian Airlines sur la liaison Tunis Carthage (TUN) – Amman (AMM)

Cette convention permet aussi aux passagers de Tunisair de voyager à bord des avions de la Royal Jordanian à partir de Tunis-Carthage à destination d’Amman.

Suite à cette convention, la Royal Jordanian Airlines garantit 5 vols par semaine entre la Tunisie et la Jordanie. Les voyageurs pourront ainsi, après un éventuel transit à Amman, continuer leurs voyages vers les 45 destinations de la Royal Jordanian  et plus… voire les 1000 villes à travers le monde desservies via l’alliance Oneworld .

Tunisair et Royal Jordanian Airlines une coopération sur la base du CodeShare

Les voyageurs peuvent désormais réserver et acheter les billets sur des vols de la Royal Jordanian via le réseau commercial de Tunisair.  Voire aussi sur le site officiel de Tunisair ainsi que via les différentes agences de voyages agréées. Il est à noter que Tunisair n’effectue pas de vols entre la Tunisie et la Jordanie.

De sa part, le PDG de Tunisair, Elyes Mnakbi, a exprimé sa satisfaction quant à la signature  de cette convention en affirmant que c’est un pas en avant sur le chemin du partenariat stratégique qui réunit la Tunisie et la Jordanie.  » de notre côté, nous ferons ce qu’il faut pour dynamiser le mouvement des passagers entre les deux compagnies. »

Une convention qui va réactivaer et animer les flux touristiques entre la Tunisie et la Jordanie

Elyes Mnakbi a expliqué, dans le même contexte, que :  » cette convention, en plus de son rôle d’activation et d’animation des flux touristiques entre les deux pays, ouvrira de nouveaux horizons aux passagers de la Royal Jordanian, à partir de la Tunisie, vers de nouvelles destinations dans différents pays européens, africains et d’Amérique du Nord. »

« Ainsi, les passagers de Tunisair et de la Royal Jordanian pourront relier aisément le continent africains et l’Amérique du nord, à partir de Tunis, d’une part, et de Amman vers le Moyen-Orient et le continent asiatique, d’autre part. »

De son côté, Stefan Pichler, Directeur Générale et directeur exécutif de la Royal Jordanian Airlines, a exprimé sa satisfaction quant aux accords de cette convention commerciale. Ce rapprochement entre les deux sociétés présage des résultats positifs dans l’action de faciliter le mouvement des voyageurs entre les deux pays. « Ainsi, plusieurs choix de voyages s’offrent désormais à nos clients respectifs. »

« En ce qui concerne le nombre et la programmation des vols entre Amman et Tunis, nous nous appliquerons à mettre des grilles horaires adaptées aux différents transits possibles, en tenant compte aussi des différents genres de voyageurs. »

Le Directeur Général a affirmé que la bonne forme des relations et de coopérations entre les deux compagnies nationales, va consolider cette convention. Une convention qui fournira l’opportunité à la Royal Jordanian Airline, d’offrirr des services spéciaux de haut niveau aux voyageurs de Tunisair.

La Royal Jordanian Airlines est djà en convention CodeShare avec 16 autres compagnies aériennes

« Cette convention augmente le nombre des coopérations entre Royal Jordanian Airlines et les autres compagnies aériennes arabes et mondiales, signées sur la base du Codeshare. »

Ces convions sont au nombre de 16  et  la liste se présente comme suit : American Airlines, British Airways, Air Espagne, ligne de Sibiri S7, Malaysia Airlines, compagnie aérienne du Sri Lanka,Turkish Airlines, Middle East Airlines (MEA),  Allitalla, Tarom, Gulf Air, Syrian Air, Meridiana Fly italien, Qatar Airways, ainsi que Amman Air.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here