Béji Caïd Essebsi suit les résultats de la réunion ministérielle tripartite pour la Libye

0

Tunisie-Tribune (réunion ministérielle tripartite pour la Libye) – Le président de la république, Béji Caïd Essebsi s’est entretenu, jeudi, au Palais de Carthage, avec le ministre des Affaires étrangères tunisien Khémaies Jhinaoui, algérien Sabri Boukadoum et égyptien Sameh Choukri.

L’entretien s’inscrit dans le cadre du suivi des résultats de la réunion ministérielle consacrée à l’initiative tripartite pour une solution politique globale en Libye, tenue mercredi à Tunis.

La rencontre a abordé le développement de la situation en Libye et les efforts communs des pays du voisinage (Tunisie, Algérie, Egypte) pour l’arrêt des combats. Il est question, également, d’inciter les différentes parties libyennes à reprendre le processus politique sous l’égide des Nations Unies.

Béji Caïd Essebsi a exprimé, à cette occasion, la profonde préoccupation de la Tunisie par la situation dans ce pays frère, soulignant l’impératif d’un arrêt immédiat des hostilités et d’un retour à la table des négociations.

Le président de la République a appelé, également, à placer l’intérêt de la Libye au dessus de toute autre considération.

Il est de l’intérêt de la Tunisie et de la région de voir la Libye recouvrer sa sécurité et sa stabilité et préserver son unité et son intégrité territoriale, a-t-il dit.

Pour sa part, le ministre égyptien des Affaires étrangères a mis l’accent sur l’importance du rôle central des pays du voisinage dans l’intensification des contacts avec les parties libyennes.

Il s’agit de jeter les bases d’une solution politique libyenne selon la déclaration, rendue publique mercredi 12 juin au terme de la réunion la réunion ministérielle de l’initiative tripartite pour l’appui d’une solution politique et dans la perspective de réaliser la stabilité de la Libye et de préserver son unité.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères algérien a mis en valeur le rôle de premier plan qui incombe aux pays du voisinage pour le retour de la paix et de la stabilité de la Libye soeur, saluant les résultats réalisés dans le cadre de la réunion tripartite.

Il a, dans ce sens, souligné l’importance de la coordination et de l’action commune pour la reprise du processus politique et la concrétisation d’un règlement consensuel global à même de faire sortir la Libye de sa crise actuelle.

Les ministres des Affaires étrangères tunisien, algérien et égyptien se sont réunis mercredi à Tunis pour examiner le développement de la situation en Libye et les moyens d’arrêter les combats ainsi que la reprise du processus politique entre les différentes parties libyennes sous l’égide des Nations Unies.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here