Pour sauver l’industrie pharmaceutique, l’association des pharmaciens fait des propositions

0

Tunisie-Tribune (sauver l’industrie pharmaceutique) – Après la tenue du second Forum de l’Industrie Pharmaceutique, organisé par le Forum International de Réalités, l’association des pharmaciens d’officines a élaboré un ensemble de propositions visant à réhabiliter et à réformer le secteur de la santé. Elle considère, en effet, qu’il fait face à plusieurs dangers, dont la pénurie de médicaments causée par les difficultés financières, et c’est sans compter la mauvaise gouvernance.

Dans un communiqué publié ce jeudi 5 septembre 2019, l’association a également appelé à la digitalisation des hôpitaux, des dispensaires, de la Pharmacie Centrale de Tunisie (PCT) et les caisses sociales. Elle a aussi appelé à l’entrée en vigueur de l’identifiant unique.

D’autre part, l’association des pharmaciens d’officines a appelé à travailler sur la conception d’un système d’approvisionnement gratuit en médicaments, basé sur les pharmacies privées du pays. L’objectif est de permettre la distribution gratuites des médicaments à ceux qui en ont besoin. Il faut aussi, selon l’association, fermer progressivement les pharmacies des hôpitaux, des dispensaires et des institutions publiques.

« Tous les dossiers doivent être transmis à l’autorité de tutelle afin de trouver des solutions à cette situation catastrophique. Il faut, également, amender la loi régissant le secteur pharmaceutique et promulguer tous les décrets gouvernementaux et arrêtés ministériels relatifs au secteur pharmaceutique. La CNAM (Caisse National d’Assurance Maladie) doit pouvoir jouir d’une indépendance financière« , peut-on encore lire dans le communiqué de l’association des pharmaciens d’officines.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here