À Hollywood, une actrice gagne en moyenne 1 million de dollars de moins qu’un acteur

0

Tunisie-Tribune (Hollywood) – Entre 1980 et 2015, les écarts de rémunération entre actrices et acteurs sont restés stables. Surtout, ils demeurent énormes, entre 1 et 4 millions de dollars de différence par film selon l’âge des artistes, leur renommée ou leur popularité, selon le résultat d’une étude menée par trois économistes.

Des actrices aussi connues que Meryl Streep ou Julianne Moore le rappellent assez : les inégalités salariales existent aussi à Hollywood. Et on sait désormais à combien elles se chiffrent, grâce à une étude menée par trois chercheurs. Le quotidien britannique The Guardianrapporte les résultats de leur travail, qui a consisté à analyser les salaires de 246 acteurs et actrices apparus dans 1343 films entre 1980 et 2015. Pour un même film, les acteurs gagnent en moyenne 1,1 million de dollars de plus que leurs partenaires féminines, soit environ 985.000 euros.

«L’écart est assez persistant. Il est quasiment le même en 2015 qu’en 1980. Cela ne montre aucun signe d’amélioration», a déclaré Sofia Izquierdo Sanchez, économiste à la Huddersfield University, en Grande-Bretagne, et co-auteure de l’étude, citée par le Guardian. La chercheuse et ses collègues ont restitué les résultats de leur étude lors du sommet de l’Association économique européenne à Manchester, en août 2019. Leur analyse des salaires prend en compte plusieurs variables, comme les récompenses et prix reçus par les acteurs ou les recettes de leurs films au box-office. En écartant ces facteurs, l’écart salarial femme-homme grandit encore. Il passe alors à 56%, ce qui équivaut à 2,2 millions de dollars par film, soit environ 1,97 million d’euros.

Des actrices aussi connues que Meryl Streep ou Julianne Moore le rappellent assez : les inégalités salariales existent aussi à Hollywood. Et on sait désormais à combien elles se chiffrent, grâce à une étude menée par trois chercheurs. Le quotidien britannique The Guardianrapporte les résultats de leur travail, qui a consisté à analyser les salaires de 246 acteurs et actrices apparus dans 1343 films entre 1980 et 2015. Pour un même film, les acteurs gagnent en moyenne 1,1 million de dollars de plus que leurs partenaires féminines, soit environ 985.000 euros.

«L’écart est assez persistant. Il est quasiment le même en 2015 qu’en 1980. Cela ne montre aucun signe d’amélioration», a déclaré Sofia Izquierdo Sanchez, économiste à la Huddersfield University, en Grande-Bretagne, et co-auteure de l’étude, citée par le Guardian. La chercheuse et ses collègues ont restitué les résultats de leur étude lors du sommet de l’Association économique européenne à Manchester, en août 2019. Leur analyse des salaires prend en compte plusieurs variables, comme les récompenses et prix reçus par les acteurs ou les recettes de leurs films au box-office. En écartant ces facteurs, l’écart salarial femme-homme grandit encore. Il passe alors à 56%, ce qui équivaut à 2,2 millions de dollars par film, soit environ 1,97 million d’euros.

Les films d’action, mauvais élèves de l’égalité

Si les écarts de salaire sont omniprésents, les films d’action, qui comptent 7 des 10 films les plus vus en 2018, se révèlent particulièrement inégalitaires. Les hommes y sont payés 1,8 million de dollars (soit un peu plus d’1,6 million d’euros) de plus que les femmes. Autre constat de l’étude : les inégalités salariales se creusent avec l’âge. Passés 50 ans, les actrices sont payées près de 4 millions de dollars de moins par film en moyenne.

«Nous nous attendions à trouver un écart salarial, parce que de nombreuses actrices ont mis le sujet sur le tapis, a déclaré Sofia Izquierdo Sanchez. Mais nous avons été surpris d’en trouver un si important, particulièrement lorsqu’on parle d’actrices du plus haut niveau, comme Meryl Streep». C’est aussi le cas de Scarlett Johansson, l’actrice la mieux payée en 2019 selon le magazine Forbes. La star a gagné 56 millions de dollars cette année-là, contre 89,4 millions pour Dwayne « The Rock » Johnson, l’homme le mieux payé du septième art.

Si les écarts de salaire sont omniprésents, les films d’action, qui comptent 7 des 10 films les plus vus en 2018, se révèlent particulièrement inégalitaires. Les hommes y sont payés 1,8 million de dollars (soit un peu plus d’1,6 million d’euros) de plus que les femmes. Autre constat de l’étude : les inégalités salariales se creusent avec l’âge. Passés 50 ans, les actrices sont payées près de 4 millions de dollars de moins par film en moyenne.

«Nous nous attendions à trouver un écart salarial, parce que de nombreuses actrices ont mis le sujet sur le tapis, a déclaré Sofia Izquierdo Sanchez. Mais nous avons été surpris d’en trouver un si important, particulièrement lorsqu’on parle d’actrices du plus haut niveau, comme Meryl Streep». C’est aussi le cas de Scarlett Johansson, l’actrice la mieux payée en 2019 selon le magazine Forbes. La star a gagné 56 millions de dollars cette année-là, contre 89,4 millions pour Dwayne « The Rock » Johnson, l’homme le mieux payé du septième art.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here