Les professionnels du bâtiment appellent à la révision des cahiers des charges de l’importation du secteur

0

Tunisie-Tribune (révision des cahiers des charge) – Les professionnels du secteur du bâtiment avec ses différentes spécialités (IMCCV, matériaux de construction, immobilier…) ont appelé à réviser les cahiers des charges organisant l’importation et à prendre des mesures d’urgence pour limiter la contrebande, l’importation anarchique et le commerce parallèle.

Lors d’une conférence nationale sur le bâtiment, tenue vendredi 4 octobre à Tunis, au siège de l’UTICA, à l’initiative de la fédération nationale du bâtiment sur le thème ” la crise du secteur du bâtiment et ses retombées sur l’économie nationale “, ils ont recommandé d’intensifier le contrôle technique des produits importés selon des normes internationales avec l’institution d’une TVA ne dépassant pas 7% sur la vente des terrains réservés aux logements, au lieu de 13% appliqués actuellement.

Selon un communiqué publié par l’UTICA, les professionnels du secteur du bâtiment ont jugé nécessaire d’orienter les élèves de la formation professionnelle vers les secteurs qui souffrent d’un manque de main-d’œuvre dans plusieurs domaines liés au secteur du bâtiment afin de garantir l’adhésion aux évolutions tant au plan local qu’international et de garantir sa pérennité. Il y a également lieu d’annuler le taux d’impôt de 5% infligé sur l’importation des matières premières.

Ils ont dénoncé la non-imposition des matières industrialisées importées, ce qui a donné lieu au dumping du marché par les produits fabriqués à l’étranger et risque de détruire progressivement l’industrie nationale.

Par ailleurs, le vice-président de la fédération, Kamel Mansour, a fait état de la crise aiguë que vit le secteur du bâtiment, faisant valoir que la situation est délicate en raison de plusieurs facteurs dont l’augmentation de la subvention sur la consommation de l’énergie auprès des industriels, outre les augmentations successives des salaires qui ont donné lieu à une régression de la production et de la productivité, engendrant une détérioration de la compétitivité du secteur au niveau des prix des produits industrialisés, la régression des exportations et la baisse des chiffres d’affaires, ainsi que la hausse du stockage de ces produits.

A rappeler que le secteur du bâtiment en Tunisie fournit 40 mille postes directs; sa valeur ajoutée est de 1,146 milliard de dinars…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here