Le président du Conseil suprême de l’Etat de Libye, Khaled Al Mechri, récu par Kais Saied

0

Tunisie-Tribune (Khaled Al Mechri) – Le président de la République, Kais Saied, s’est entretenu, mardi 29 octobre dans la soirée au palais de Carthage, avec le président du Conseil suprême de l’Etat de Libye, Khaled Al Mechri, venu le féliciter d’avoir remporté l’élection présidentielle tunisienne, indique un communiqué de la présidence.

Le chef du Conseil d’Etat suprême libyen a informé le chef de l’Etat des développements en Libye, des grandes lignes de l’initiative qu’il a lancée pour trouver un règlement global de la crise libyenne et du processus de rédaction d’une Constitution pour le pays.

Il a rendu compte également des efforts menés pour cesser les combats et reprendre rapidement le dialogue et la négociation pour relancer le processus politique et trouver une solution durable à la crise, ajoute le communiqué.

A cet égard, Khaled Al Mechri a exprimé son espoir que “la Tunisie continuera à jouer un rôle positif dans le dossier libyen et contribuera à l’instauration de la sécurité et de la stabilité sur l’ensemble du territoire libyen”.

De son côté, Kaïs Saïed a rappelé « les relations historiques entre les deux pays et deux les peuples tunisien et libyen, soulignant l’interdépendance des intérêts et l’unité du destin entre les deux pays, exprimant ses regrets pour la poursuite de l’effusion de sang libyen et ses retombées dangereuses sur la situation en Tunisie et de ses graves répercussions sur la stabilité dans toute la région”.

Kaïs Saïed réaffirme la position tunisienne sur la question libyenne et l’adhésion de la Tunisie à la légitimité internationale visant à trouver un règlement politique global servant les intérêts du peuple libyen, préservant sa souveraineté et son intégrité territoriale et rétablissant la sécurité et la stabilité dans ce pays frère.

Il a réaffirmé “l’engagement de la Tunisie à œuvrer pour être une force de proposition et une partie contribuant à la recherche de solutions effectives à la crise libyenne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here