Le mari de Nancy Ajram accusé de meurtre « intentionnel « 

0

Tunisie-Tribune (mari de Nancy Ajram) – Le mari de la chanteuse libanaise Nancy Ajram a été accusé, mercredi 15 janvier 2020,de meurtre intentionnel, a déclaré l’Agence nationale de presse, gérée par l’Etat.

«Le procureur général du Mont-Liban, le juge Ghada Aoun, a demandé au mari de la star de la pop Nancy Ajram, le Dr Fadi Al Hashem, de mener une enquête approfondie», a déclaré mercredi l’agence de presse.

Il a été déféré au premier juge d’instruction du Mont-Liban.

Le mari de Nancy Ajram, le célèbre dentiste Dr Al Hashem, a abattu un homme vers l’aube du 5 janvier qui, selon lui, était armé lorsqu’il est entré par effraction dans leur maison et a menacé la famille, y compris les deux jeunes enfants du couple.

Le Dr Al Hashem a d’abord été détenu par les autorités, puis libéré après avoir été interrogé par un juge.

Bien que l’affaire ait été traitée au départ comme un cas de légitime défense lors d’un cambriolage, la famille de l’homme, Mohammed Hassan Al Moussa, 30 ans, a demandé des enquêtes supplémentaires, affirmant que leur fils travaillait pour Ajram et était bien connu du Dr Al Hashem.

Une source judiciaire a déclaré à la chaîne de télévision libanaise MTV que le corps d’Al Moussa présentait 16 blessures par balle. L’arme qu’il portait s’est avérée être un faux.

Les images des caméras de sécurité diffusées par la chaîne de télévision locale MTV montrent un homme identifié comme Al Moussa, qui porte un masque, menaçant le Dr Al Hashem avec ce qui semble être une arme à feu dans la matinée du 5 janvier.

Le Dr Al Hashem a déclaré à MTV que le cambrioleur portait un des sacs à main d’Ajram et demandait de l’argent.

S’adressant à la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya depuis la Syrie le 7 janvier, la mère d’Al Moussa a déclaré que son fils travaillait comme jardinier pour Ajram et que le couple lui devait une somme d’argent non précisée.

Elle a remis en question les images de surveillance du meurtre et a demandé aux autorités de poursuivre l’affaire afin de connaître l’intégralité de l’histoire.

La mère d’Al Mussa a déclaré qu’elle ne l’avait pas vu depuis qu’il avait quitté la Syrie pour le Liban  » il y a plus de 13 ans « , où il s’était marié et avait eu deux fils.

M. Ajram a nié ces faits lors d’une conférence de presse tendue à son domicile le 7 janvier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here