Démarrage des travaux de la station de dessalement de l’eau de mer de Sfax en mars 2020

0

Tunisie-Tribune (station de dessalement de l’eau) – La station de dessalement de l’eau de mer de Sfax, dont les travaux de réalisation des premières composantes démarreront en mars 2020, sera la solution radicale aux problèmes d’approvisionnement en eau potable devenus récurrents dans la région, ces dernières années, affirme le secrétaire d’Etat chargé des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Abdallah Rabhi.

En visite, jeudi 23 janvier, dans le gouvernorat de Sfax pour prendre connaissance du déroulement du projet de forage de 6 puits profonds dans certaines délégations de la région, réalisé dans le cadre des préparatifs pour l’été 2020, Rabhi a indiqué que les premières composantes de ce projet concernent l’installation de conduites reliant la station aux réservoirs de la SONEDE.

Le coût global du projet financé par un crédit de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), s’élève à 956 millions de dinars. Ce projet comporte la construction d’une station de dessalement dans la région de Gargour située à 20 Km au sud de la ville de Sfax et l’installation des conduites de raccordement de cette station aux réservoirs de la SONEDE et au réseau d’approvisionnement en eau dans la région.

Toujours selon Rebhi ” les 6 puits profonds en cours de forage (Puits Sidi Abdallah 2 et Sidi Abdallah 3 (Route de Menzel Chaker), Puits Km 15 Route El Ain, Puits Salah Bis (Sakiet Ezzit), Puits Route El Ain km 14 (Sfax Sud), Puits kraimia (Agareb), vont limiter les perturbations et les coupures d’approvisionnement en eau potable que connait la région ces dernières années, mais ils sont insuffisants pour résoudre définitivement ces problèmes”.

Le coût de réalisation de ces puits dont le débit global est estimé à 270 litres/seconde, s’élève à 3,5 millions de dinars, compte non tenu des coûts de leur équipement, leur électrification et leur raccordement au réseau d’approvisionnement en eau.

Selon le directeur régional du Sud de la SONEDE, Ahmed Soula “Les taux d’avancement des travaux de ces puits varient entre 20 et 60%. Ils entreront en exploitation avant l’été 2020. Un projet de réalisation de 7 autres puits dans la région est au stade de sélection des offres”.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre des budgets de 2019 et 2020 et visent à renforcer le système d’approvisionnement en eau dans la région pour faire face à la demande croissance surtout durant la saison estivale, sachant que 85% des ressources hydrauliques du gouvernorat de Sfax proviennent de l’extérieur du gouvernorat qui se situe à l’extrémité du système des eaux du Nord, ce qui l’expose à une pression croissante sur cette ressource.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here