Covid-19 : Voici la température à laquelle le virus est détruit

0

Tunisie-Tribune (Covid-19)-Le virus perdrait son pouvoir infectieux à partir d’une certaine température, selon des experts. À quelle température laver sa vaisselle pour éliminer le virus ? À quelle température de cuisson est-il éliminé dans les aliments ? Faut-il passer son pain au four avant de déguster ? Réponses avec Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg.

L’obsession des Français depuis quelques semaines ? Venir à bout du coronavirus et le neutraliser sur toutes les surfaces. Pour y parvenir, tous les moyens sont bons : gel hydroalcoolique, eau de Javel… Mais saviez-vous que le virus serait sensible à certaines températures ? Quelques explications avec l’aide du Pr Stéphane Gayet, infectiologue hygiéniste au CHU de Strasbourg.

« On ne sait pas avec certitude combien de temps le virus responsable de la COVID-19 persiste sur les surfaces mais il semble qu’il se comporte comme les autres coronavirus, explique l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les études (et les informations préliminaires sur la COVID-19) tendent à montrer que les coronavirus peuvent persister sur les surfaces quelques heures à plusieurs jours« .

Néanmoins, son temps de persistance sur les surfaces dépendrait de plusieurs paramètres, à savoir le type de surface, la température et l’humidité ambiante. La résistance à la chaleur des différents types de coronavirus est étudiée depuis 2003. « Il apparaît que cette famille de virus est plus résistante à la chaleur que les virus respiratoires habituels à ARN enveloppé, dans des conditions expérimentales très particulières », nous partage Stéphane Gayet.

Coronavirus : cuire les aliments à 63° pendant 4 minutes élimine le virus
Il est peu probable de contracter le virus en consommant des aliments, estime l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire). La transmission du Covid-19 par voie digestive directe est écartée. « Toutefois, la possibilité d’infection des voies respiratoires lors de la mastication ne peut être totalement exclue », mentionnent leurs experts.

Des propos qui rejoignent la mise en garde du Pr Gayet début mars. « Le virus pénètre dans l’organisme par une porte d’entrée. Cette porte d’entrée est toujours une muqueuse : muqueuse conjonctivale (les yeux), muqueuse nasale (narines), lèvres ou muqueuse buccale et oro-pharyngée, avait partagé l’infectiologue à Medisite. Les virus ne pénètrent pas dans l’organisme par voie digestive, mais par la muqueuse bucco-pharyngée ».

En revanche, la cuisson neutralise le virus. C’est l’avis du Pr Gayet mais aussi de l’Anses.
« Ce virus est fragile physiquement. Il est inactivé à 50°C pendant une minute. 60° C donne une marge de sécurité », estime l’infectiologue. La cuisson modérée inactive le virus.

De son côté l’Anses préconise de cuire les aliments à 63° pendant quatre minutes. Ce geste permet diviser par 10 000 le risque de contamination.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here