Jawher Ben Mbarek dénonce les lobbies financiers manipulateurs et affirme que les vrais corrompus sont ceux qui dénoncent à grands cris (vidéo)

0

Tunisie-Tribune (Jawher Ben Mbarek dénonce) – Intervenant au micro de Chaker Besbes sur Shems FM ce dimanche 9 août 2020, l’activiste au sein de la société civile et conseiller démissionnaire du gouvernement, Jawher Ben Mbarek, n’a pas mâché ses mots pour parler de ceux qui ont poussé le Chef du gouvernement démissionnaire, Elyes Fakhfakh, vers la sortie. « La Tunisie est gouvernée par certaines familles qui ont le contrôle des banques et des grands groupements économiques, au même titre que les sources d’argent du pays. Elyes Fakhfakh a titillé ces familles », a-t-il assuré.

Ces dernières, poursuit-il, ont profité du système depuis l’Indépendance. « Pour la première fois, la loi a été appliquée sur ces familles », a-t-il ajouté. Dans ce même contexte, Jawher Ben Mbarek, a violemment critiqué les accusations contre Elyes Fakhfakh au sujet des soupçons de conflits d’intérêts. « Ceux qui ont accusé le gouvernement de corruption sont les plus grands corrompus. Figure, parmi eux, le président de la commission parlementaire d’enquête, Iyadh Elloumi du parti Qalb Tounes », a-t-il lancé.
Il poursuit en rappelant que les instances de contrôle ont, certes, fait part de dépassements, mais en aucun cas de corruption. Un conflit d’intérêts, selon Ben Mbarek, n’est pas un crime. « L’affaire, dans tous les cas, est entre les mains de la Justice et personne n’a le droit de se prononcer individuellement », a-t-il encore lâché.

Au sujet des sit-ins, notamment celui d’El Kamour, Jawher Ben Mbarek a assuré qu’ils étaient financés par des hommes d’affaires. Plusieurs parties, selon lui, profitent des crises.

Source 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here