Le budget du ministère des Affaires sociales augmenterait de 20%

0

Tunisie-Tribune (budget du ministère des Affaires sociales) – Le projet du budget du ministère des affaires sociales au titre de l’année 2021 prévoit une augmentation de 19,86% par rapport à 2020 atteignant 1955 millions de dinars contre 1631 millions de dinars au cours de l’année écoulée, a indiqué, jeudi 19 novembre 2020, le ministre des affaires sociales, Mohamed Trabelsi, lors d’une séance d’audition tenue par la commission de la santé et de la sécurité sociale au parlement.

D’après la même source, 665 millions de dinars seront consacrés aux subventions accordées aux familles démunies et 500 millions de dinars seront réservés au financement des caisses sociales au titre d’une contribution du budget de l’Etat outre un montant de 155,5 millions de dinars pour le réajustement systématique des pensions.

Par ailleurs, le ministre a signalé que le projet du budget du ministère des affaires sociales prévoit aussi la création d’une caisse d’amortissement des dettes des caisses sociales.
Trabelsi a signalé que cette nouvelle structure serait financée par l’Etat ou par les taxes créées soulignant que les caisses sociales financent à hauteur de 23 millions de dinars les subventions accordées aux travailleurs dans les centres de protection des handicapés bien que cela ne soit pas parmi leurs attributions.

Dans ce contexte, le ministre a estimé que les financements réservés à la protection des handicapés demeurent limités à 54 millions de dinars dont une partie est attribuée par l’Etat et l’autre partie attribuée par les caisses sociales.

Il a, en outre, indiqué que les centres d’éducation spécialisée actives dans le domaine de la protection de l’enfance dans les secteurs privé et public accueillent 15 mille enfants handicapés et connaissent un manque important au niveau du personnel chargé de l’encadrement.

Trabelsi a fait remarquer que le ministère compte actualiser les données relatives aux personnes porteuses de handicap en Tunisie qui représentent, selon l’organisation mondiale de la santé, entre 5 et 6% de la population.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here