10 ans après la première étincelle de vent de liberté, l’ATUGE apporte un éclairage pointu sur le sujet

0

Tunisie-Tribune (première étincelle de vent de liberté) – 10 ans aprèsla première étincelle ayant déclenché un vent de liberté sans précédent dans le monde arabe, l’euphorie d’avoir chassé Ben Ali est bien retombée. Une ambiance de morosité et de désillusion s’est progressivement installée chez nombre de Tunisiens. Un goût d’inachevé, un sentiment de gâchis, l’impression que la révolution a été volée, détournée, confisquée. De plus en plus de personnalités publiques n’hésitent plus à affirmer « l’échec » de la transition. Ce sentiment est exacerbé par la désespérance des jeunes, dont la situation n’a fait qu’empirer en 10 ans, et par des indicateurs économiques qui n’ont jamais été aussi mauvais depuis 2010.

Aujourd’hui, la majorité des Tunisiens voit en la révolution la cause principale de la dégradation de leur situation. Le pessimisme ambiant contribue à freiner toute envie d’entreprendre, d’investir, de développer, d’améliorer. Dans les sphères de la création de projets et d’emplois, les investisseurs sont dans l’excès de prudence, cramponnés à leurs acquis et résistants à tout changement de modèle. Dans les milieux plus défavorisés, les jeunes choisissent plutôt d’immigrer clandestinement ou d’intégrer les circuits de l’économie informelle, ou sombrent carrément dans la criminalité, parfois même soutenue et financée par des organisations criminelles, pour des combats à l’extérieur de nos frontières. Les Tunisiens se sont lassés de vivre en crise politique chronique. Ils ne s’intéressent plus à la chose publique, et les dernières élections législatives ont enregistré une forte abstention.

Dans ce contexte, l’ATUGE souhaite rappeler les formidables réalisations faites depuis 2011, les avancées en matière de droits et libertés, les avancées sociétales, mais aussi technologiques, en prenant quelques exemples de réussite. Rebooster le moral des Tunisiens et éviter qu’ils n’embellissent le passé, et qu’ils n’oublient la terreur sous laquelle nous vivions pendant la dictature, la délation généralisée, la méfiance envers le voisin, le collègue, l’ami…

4 capsules vidéos seront diffusées entre le 17 décembre et le 14 janvier, regroupant les témoignages de personnes engagées depuis 10 ans dans la transition démocratique du pays, avec un focus sur ces 4 axes :

• Les droits et libertés, les avancées sociétales et l’ancrage progressif des concepts démocratiques dans notre vie de tous les jours
• L’Economie, l’investissement et le climat des affaires
• L’explosion des talents et de la créativité dans l’art
• Les jeunes, plein de talents et d’innovation, notamment les startups

Notre objectif est de raviver la flamme de l’espoir, de promouvoir l’engagement citoyen et l’intérêt envers la chose publique, et de contrer le pessimisme ambiant et le sentiment de désespérance largement partagé par la population. Il s’agit d’essayer de redonner foi en la révolution et en tout ce que la transition démocratique peut apporter de positif au pays.

L’ATUGE n’a aucun doute que l’avenir de notre pays ne peut qu’être meilleur, particulièrement grâce à l’engagement positif de chaque citoyen tunisien !

Lien pour les capsules :

Episode 1 : Droits et Libertés https://youtu.be/mqdQxW1i8hc

Episode 2 : Economiehttps://youtu.be/oQrJ9bYjeEE

Episode 3 : Arts et Créativité

Episode 4 : Jeunes, Talents et Innovation https://youtu.be/njLIRHyJEHk

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here