Droits de l’enfant : les progrès réalisés risquent d’être inversés par le Covid

0

Tunisie Tribune (ONU)- La réalisation des droits de l’enfant est une condition nécessaire pour atteindre les objectifs du développement durable. Mais la Covid-19 a aggravé la situation à cet égard et les crises provoquées par la pandémie risquent d’inverser les progrès réalisés jusqu’à présent, a mis en garde lundi l’ONU.

Chaque année le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies consacre une journée de débat aux droits de l’enfant, axée cette année sur « les droits de l’enfant et les objectifs de développement durable ».

Selon la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, « les enfants sont de plus en plus exposés à la violence physique et psychologique, poussés au travail, au mariage, à l’exploitation et à la traite. Et pour beaucoup de filles et de jeunes femmes, la menace est plus grande là où elles devraient être le plus en sécurité : dans leur propre maison ».

« En 2020, le nombre d’enfants vivant dans la pauvreté a augmenté de 142 millions. Plus d’un tiers des écoliers n’ont pas accès à l’enseignement à distance : certains risquent de ne jamais retourner à l’école, d’autres passent plus de temps que jamais devant leur écran et sont plus exposés à des contenus inappropriés et aux prédateurs en ligne », a expliqué Mme Bachelet. « Par ailleurs, les interruptions de la couverture sanitaire entraînent une augmentation des taux de mortalité infantile et juvénile ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here