Le Syndicat des producteurs tunisiens des boissons alcoolisées lance le projet européen OENOMED

0

Tunisie-Tribune (projet européen OENOMED) – Nul ne pourrait ignorer la grande importance que présente le secteur du vin autour de la région méditerranéenne, un domaine actif et vital qui agit sur plusieurs niveaux : économique, social et environnemental.

Dans ce cadre OENOMED (acronyme de « Qualification et Promotion des filières viti-vinicoles des Aires Protégées de la Méditerranée ») se présente comme étant un projet de coopération transfrontalière financé par l’Union européenne dans le cadre du programme IEV CTF MED réunissant 4 pays méditerranéens -la Tunisie, la France, l’Italie et le Liban, à travers 12 acteurs – autour des thématiques de la vitiviniculture et des aires protégées.

OENOMED s’intéresse plutôt à l’aspect environnemental et surtout à l’orientation de ce secteur vers une vitiviniculture plus respectueuse de son environnement qui opte pour des techniques et des procédures plus écologiques et qui tend à assurer la durabilité objective.

L’objectif général du projet est la qualification et la promotion des filières viti-vinicoles des PME dans les aires protégées de la Méditerranée, en valorisant les spécificités du territoire et en adoptant des innovations vertes.

En effet, la pression des consommateurs, qui s’avèrent de plus en plus conscients des enjeux environnementaux de ce secteur, la demande de vins bio et des vins qui se mettent au vert qui ne cesse de s’accroître et de s’imposer au marché, et les réclamations de politiques vertes conduisent les producteurs à s’aligner sur un mode opératoire et productif plus écologique et plus durable, poussant les PME du secteur à réagir et à s’engager pour rester compétitives, surtout si nous supposons qu’elles ne seront pas en mesure de concurrencer en volume les grands établissements vinicoles.

OENOMED vient aider les PME viticoles (7 000 PME dans les 4 pays participants) à se mettre au vert et à les soutenir afin qu’elles puissent bénéficier des qualités et des atouts naturels uniques des aires protégées méditerranéennes.

Ce soutien se manifeste à travers la mise en œuvre de solutions technologiques et organisationnelles durables en mesure d’améliorer l’efficacité, la qualité et la durabilité de la production dans le but de construire des réseaux d’entreprises méditerranéens de la filière vitivinicole, et la mise en place des stratégies commerciales communes en profitant des réseaux environnementaux des Aires Protégées.

Dans ce contexte, les PME recevront d’OENOMED l’appui technique et économique, en les préparant à croître, en utilisant les étiquettes de qualité du vin développées par les partenaires des aires protégées concernées.

Des entreprises vertes et respectueuses de l’environnement adoptant des technologies vertes, des pratiques commerciales durables et des stratégies commerciales conjointes doivent être mise en place dans certaines PME exemplaires de ces zones, pour bien préserver et protéger cet énorme potentiel naturel que ces aires représentent.

Le projet OENOMED a débuté en novembre 2020 et se poursuivra jusqu’en mai 2023Le budget total du projet est de 2,7 millions d’euros, dont 2,5 millions d’euros de contribution de l’Union européenne (90% du budget du projet).

Pour plus d’informations sur le projet, veuillez visiter le site web http://www.enicbcmed.eu/projects/oenomed

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here