Covid-19 : l’OMS craint une pandémie à deux vitesses en raison de l’iniquité vaccinale

0

Tunisie Tribune (OMS)- Les dons de vaccins contre le nouveau coronavirus qui seront partagés l’année prochaine arriveront « beaucoup trop tard pour ceux qui meurent aujourd’hui »,  a alerté vendredi le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Si le patron de l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU s’est réjoui des promesses de vaccins faites la semaine dernière par le groupe de sept pays riches (G7), le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus plaide pour davantage de doses, et de toute urgence.

« Les vaccins donnés l’année prochaine arriveront bien trop tard pour les personnes qui meurent aujourd’hui, qui sont infectées aujourd’hui ou qui sont en danger aujourd’hui », a déclaré le Directeur général de l’OMS lors d’un point de presse en visioconférence depuis Genève.

Avec des pays riches qui ont la possibilité de vacciner à tour de bras, et dans le même temps, des régions où les doses manquent cruellement, la circulation du nouveau coronavirus pourrait générer une pandémie à deux vitesses, a-t-il dénoncé. « L’incapacité mondiale à partager équitablement les vaccins anti-coronavirus alimente une pandémie à deux vitesses qui fait maintenant des ravages chez certaines des personnes les plus pauvres et les plus vulnérables du monde ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here