Sans progrès plus rapides, des milliards de personnes n’auront pas accès à l’eau salubre en 2030

0

Tunisie Tribune (Eau)- En 2030, des milliards de personnes à travers le monde n’auront pas accès à des services d’approvisionnement en eau potable, d’assainissement et d’hygiène si les progrès actuels ne sont pas multipliés par quatre, indique un nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance.

Le rapport du Programme commun OMS/UNICEF de suivi de l’approvisionnement en eau, de l’assainissement et de l’hygiène intitulé « Progrès en matière d’eau potable, d’assainissement et d’hygiène des ménages, 2000-2020 » présente des estimations sur l’accès des ménages au cours des cinq dernières années aux services d’approvisionnement en eau potable, d’assainissement et d’hygiène et évalue les progrès accomplis en vue d’atteindre le sixième Objectif de développement durable (ODD). Ce dernier consiste à « garantir l’accès de tous à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable d’ici à 2030 ».

En 2020, environ une personne sur quatre n’avait pas accès à de l’eau potable à son domicile et près de la moitié de la population mondiale était privée de services d’assainissement.

En Afrique subsaharienne, seulement 54% des habitants de cette région utilisent de l’eau potable, une proportion qui chute à 25% dans les contextes fragiles.
La pandémie de Covid-19 a souligné le besoin urgent de donner à tout le monde la possibilité de se laver correctement les mains. Au début de la pandémie, trois personnes sur dix dans le monde ne disposaient d’aucune installation à domicile permettant de se laver les mains avec de l’eau et du savon.

« Se laver les mains est l’un des moyens les plus efficaces de prévenir la propagation de la Covid-19 et d’autres maladies infectieuses mais des millions de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à un approvisionnement fiable et sûr en eau », a déclaré Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here