Abir Moussi : je vais mener mon combat jusqu’au bout

0

Tunisie Tribune (Abir Moussi)- La Cheffe du PDL, Abir Moussi a déclaré que les acquis de la femme tunisienne sont menacés par les obscurantistes qui maltraitent les femmes conformément aux instructions de leur Cheikh.

Madame Moussi a évoqué qu’elle a été victime d’agressions physiques et verbales perpétrées initialement par le député ex Karama, Sahbi Smara puis par les députés de la Coaliton El Karama, indiquant que le ministère public n’a pas réagi face à ces agissements violents à l’encontre d’une femme.

« Le pion [Sahbi Smara] n’est pas familier, quasi inconnu, ce qui laisse penser que c’est un acte prémédité », a-t-elle ajouté.

Selon madame Moussi, ce député a été choisi et rémunéré par Ennahdha pour “qu’elle ne prenne pas ses gardes”.

« Vingt-trois à vingt-quatre fonctionnaires embrigadés par le Cheikh “pour préserver l’ordre au sein de l’ARP“. Or, cette milice ne s’est pas intervenue lors de mon agression par Sahbi Smara. Donc, leur but n’est pas de nous protéger comme prétendu», a fait savoir madame Moussi.

« Le casque m’a préservé du coup que j’ai reçu sur la tête et le gilet pare-balle a atténué le coup que j’ai reçu sur le côté (…) Ils ont dépassé l’étape de planification et de préméditation et passé à l’exécution », a-t-elle expliqué.

Elle a en outre salué l’Ordre National des Avocats Tunisiens-ONAT pour ne pas avoir condamné les actes de violences dont elle était victime dans un communiqué public.

De même, elle a mis l’accent sur la nécessité de lutter contre l’impunité et qu’elle va mener son combat jusqu’au bout.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here