Mahjoub : Le chef d’Etat vise les importations illégales de voitures de luxe

0

Tunisie Tribune (voitures de luxe) –  Le porte-parole de la chambre nationale des concessionnaires automobiles, Mehdi Mahjoub,  est intervenu, ce mardi 26  octobre 2021, sur les ondes d’une radio privée  pour réagir sur la polémique soulevée par le président de la République Kais Saied concernant l’importation des voitures de luxe.

Mehdi Mahjoub a, dans ce contexte,  expliqué que la déclaration de Saied  ne vise pas les concessionnaires automobiles opérant sur le marché formel, étant donné que  l’importation est soumise à forte taxation versée au profit de la douane tunisienne.” Le président de la République vise les importations illégales de voitures de luxe” a-t-il assuré.

Il a fait savoir que cette gamme de véhicules représente 3% des importations des concessionnaires en Tunisie. Encore plus, les  importations de tous les concessionnaires représentent que 2% des importations de la Tunisie.

“On entend par voitures de luxe, celles dont le prix est entre 50 mille dinars et 200 mille dinars. On importe seulement 1500 voitures luxueuse  chaque année. Et l’importation de ces voitures est soumise à des lois strictes et elles sont taxées à plus de 50% de leur valeur”. a-t-il dit.

Sur un autre volet, il affirmé que ” Si les importation de voitures luxueuses seront suspendues , l’Etat sera le grand  perdant, car les impôts sur ce genre de voitures  sont estimés entre  77% et 80 %  des impôts sur la consommation.Et de rajouter que le citoyen a le droit d’acquérir la voiture qu’il souhaite , selon son budget et ses choix.

D’ailleurs pour la voiture qui dépasse les deux litres , elle doit payer 80% des droits de consommation et 19% de TVA, cela veut dire que 100% du prix du véhicule sera injecté à  l’Etat.

On rappelle que le président de la République Kais Saïed a récemment évoqué lors d’un conseil ministériel, l’importance pour l’Etat de retrouver son rôle social, de consacrer la culture du travail, de rationaliser les importations et d’encourager davantage la consommation des produits tunisiens .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here