Médias : Le MI a besoin des journalistes, ces derniers ont besoin du MI

0

Tunisie Tribune (journalistes) – Le président du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), Mehdi Jelassi, estime ” impératif d’établir une relation de partenariat avec le ministère de l’Intérieur en dépit des nombreuses problématiques “.

Jelassi s’exprimait lors d’une conférence de presse tenue mardi au siège du syndicat, à l’occasion de la signature d’un accord de partenariat entre le SNJT et le Centre de Genève pour la gouvernance du secteur de la sécurité (DCAF).

Il a évoqué la relation entre le dispositif de sécurité et les journalistes qui ” varie entre une escalade des agressions et des restrictions de liberté pendant l’accomplissement du travail journalistique, et les interventions pour protéger les journalistes et assurer leur sécurité “.

Et Jelassi de rappeler l’agression commise récemment sur des journalistes de la télévision nationale par des manifestants anti-Saïed à Tunis.

Jelassi a insisté sur la nécessité de ” mettre fin à l’impunité et à l’absence de reddition de comptes et de poursuites administratives à l’égard des forces de l’ordre “.

Mais il relève toutefois une baisse du nombre d’agressions commises sur les journalistes, ce qui a, selon lui, ouvert la voie à un partenariat constructif avec le ministère de l’Intérieur.

” Il s’agit d’un accord de partenariat à long terme en raison de l’importance du rôle des médias dans la gouvernance du secteur de la sécurité “.

De son côté, Khaoula Chabah, coordinatrice de l’unité de contrôle des agressions commises à l’encontre des journalistes au Centre de sécurité professionnelle du SNJT, a mis en avant l’importance d’établir des accords de partenariat efficaces entre les deux parties concernant les agressions des journalistes, mis en œuvre depuis ce mois d’octobre afin de renforcer la sécurité des journalistes et faciliter l’accès à l’information.

La coordinatrice a fait état de 27 agressions relatives à l’accès à l’information, l’interdiction de travail et la détention abusive entre le 25 juillet et le mois de septembre dernier et plus de 70 agressions le long de l’année.

” Aucune agression n’a été enregistrée pendant ce mois d’octobre et ce, en application des dispositions du partenariat lancé en septembre entre les deux parties “, s’est-elle félicitée, relevant ” une volonté réelle de réduire les agressions de la part du dispositif sécuritaire “.

Selon Ahed Jemaoui, directrice du projet ” Appui du rôle des médias dans la réforme du secteur de la sécurité “, le lancement du projet de partenariat entre le SNJT et le DCAF vise à instaurer la confiance entre les journalistes et le dispositif de la sécurité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here