Technology Innovation Institute collabore avec des universités internationales sur des projets de recherche sur les communications sécurisées par réseaux maillés

0

Tunisie Tribune (Technology Innovation Institute) – Le Technology Innovation Institute (TII), pilier de la recherche appliquée du Conseil de recherche en technologies avancées (ATRC) d’Abou Dhabi, a annoncé aujourd’hui que son Centre de recherche sur les systèmes sécurisés (SSRC) s’est associé à trois universités prestigieuses pour collaborer sur  des projets de recherche sur les communications maillées sécurisées.

Le réseau maillé est une topologie  de réseau dans laquelle les nœuds d’infrastructures  se connectent directement, dynamiquement et de manière non hiérarchique à autant d’autres nœuds que possible ; et coopèrent pour acheminer efficacement les données vers et depuis les clients. Le projet devrait renforcer la sécurité de la technologie de réseau Mesh développé actuellement par le Technology Innovation Institute (TII) pour les communications  de types  machine à machine (M2M) et d’homme à homme (H2H).

Les trois universités partenaires sont : l’Université  Khalifa des sciencesde la technologie, des Émirats arabes unis, une institution de recherche prestigieuse de classe mondiale destinée à former des penseurs de haut niveau en sciences appliquées et en ingénierie ; l’Université de Turku, une université finlandaise basée à Turku ; l’Université de technologie de Graz (TU Graz) en Styrie en Autriche. Le projet de l’Université Khalifa s’intitule « une application de chat en ligne/VoIP sécurisés et résilients sur des réseaux maillés  privés ». Pour sa part, le projet de l’Université de Turku, porte  sur « R3Swarms : Réseaux en essaim, robustes, résilients et reconfigurables », tandis que le projet de l’Université Graz s’intitule « SpiDR : réseaux maillés sans fil sécurisés, performants, fiables et résilients ».

S’exprimant sur l’importance de cette collaboration pour les Émirats arabes unis et la région, le Dr Shreekant (Ticky) Thakkar, chercheur en chef au Centre de Recherche sur les Systèmes Sécurisés, a déclaré : « Les Émirats arabes unis est en avance dans la recherche pour développer  des technologies qui améliorent la vie en rendant les systèmes et les protocoles de communications plus sûrs. Cela est de la plus haute importance lorsque les technologies combinent des interactions humaines, des systèmes physiques et des logiciels. Les recherches sur les réseaux Mesh menés avec nos partenaires de l’Université de Turku, de l’Université technique de Graz et de l’Université Khalifa permettront d’accélérer le déploiement de communications sécurisées au profit des habitants aux Émirats arabes unis et de la région. »

Le Dr Thakkar a précisé que la collaboration avec l’Université de Turku et l’Université Graz visera à améliorer la résilience des communications en explorant plusieurs aspects, dont, les transmissions Ultra-wideband (UWB). Par ailleurs, la collaboration avec l’Université Khalifa portera sur la sécurisation de la couche physique (PHY) et le routage des données. Au totale quatre programmes de recherche sont donc en cours pour améliorer considérablement la résistance des réseaux Mesh aux écoutes, à l’analyse, aux logiciels malveillants et au brouillage, entre autres. Ces avantages, appliqués directement, sont essentiels pour renforcer la crédibilité et la résilience des communications en essaim de systèmes cyber-physiques, en fonctionnement autonome, a ajouté le Dr Thakkar ; soulignant  que les réseaux maillés fiables et sécurisés font partie intégrante de l’infrastructure de communication globale et permettront de sécuriser les systèmes autonomes.

Pour sa part, le Dr Carlo Boano, professeur agrégé à l’Institut d’informatique technique de l’Université technique de Graz, a déclaré : « Les technologies développées au sein du projet SPiDR permettront aux drones et aux smartphones standard de détecter les attaques malveillantes et les problèmes de coexistence et de les atténuer de manière autonome, de manière à leur disponibilité et leur fonctionnalité sans pour autant augmenter les coûts d’exploitation. »

Le Dr Tomi Westerlund, professeur agrégé de systèmes intelligents à l’Université de Turku, a souligné : « Le partenariat avec le SSRC vise à exploiter et à développer  les technologies de pointe, y compris, la liaison des données (DL), la Technologie du registre distribué (DLT) et l’Ultra-Wideband (UWB), comme base pour concevoir et construire des essaims de communications plus sûrs, flexibles, robustes, résilients et reconfigurables. »

Pour sa part, le Dr Hadi Otrok, professeur agrégé au Département de génie électrique et d’informatique à l’Université Khalifa, a déclaré : « Ce projet nous  permettra  de croitre le rendement des réseaux et de remédier aux défaillances  antérieures en développant des applications de chat en ligne et VoIP efficaces au sein de réseaux maillés sécurisés et résilients. »

Pour de plus amples informations sur Technology Innovation Institute (TII), veuillez consulter le site électronique suivant : www.tii.ae

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here