Covid-19 : l’OMS redoute 700 000 morts supplémentaires en Europe d’ici au printemps

0

Tunisie Tribune (OMS) – Depuis quelques semaines, l’Europe est redevenue l’épicentre de la pandémie de Covid-19, à tel point que des gouvernements envisagent de revenir à des mesures de confinement, rejetées par les populations à l’approche des fêtes de Noël. Dans l’Union européenne, 67,7 % de la population a reçu deux doses de vaccin, mais les écarts sont vertigineux entre les pays. Ainsi, seuls 24,2 % des Bulgares sont vaccinés contre 86,7 % des Portugais.

Dans une formule-choc, le ministre de la santé allemand, Jens Spahn, a prévenu que « chacun ou presque sera vacciné, guéri ou mort », d’ici « vraisemblablement la fin de l’hiver », en raison de la propagation du variant Delta qui provoque une nouvelle flambée des cas dans le pays. Les autorités américaines ont, par ailleurs, conseillé à leurs ressortissants d’éviter de se rendre en Allemagne et au Danemark, lui aussi frappé de plein fouet par la nouvelle vague de la pandémie.

  • L’OMS met en garde l’Europe

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est inquiétée, mardi, de l’« emprise » de l’épidémie de Covid-19 en Europe, qui pourrait déboucher sur 700 000 morts supplémentaires sur le continent, portant le nombre total de décès à 2,2 millions d’ici au printemps. Plus de 1,5 million de personnes sont déjà mortes du Covid-19 dans la région.

« La région Europe reste sous l’emprise de la pandémie de Covid-19. La semaine dernière, les décès signalés dus au Covid-19 sont passés à près de 4 200 par jour, soit un doublement par rapport aux 2 100 décès quotidiens enregistrés à la fin du mois de septembre », a souligné l’organisation dans un communiqué. Actuellement, plus de 1,5 million de personnes sont mortes du Covid-19 dans la région. « On peut s’attendre à ce que les lits d’hôpitaux soient soumis à une pression élevée ou extrême dans 25 pays et à une pression élevée ou extrême dans les unités de soins intensifs dans 49 des 53 pays d’ici au 1er mars 2022. »

Pour l’OMS, l’augmentation des cas s’explique par la combinaison de la prévalence du variant Delta hautement contagieux, d’une couverture vaccinale insuffisante et de l’assouplissement des mesures anti-Covid-19.

« La situation liée au Covid-19 à travers l’Europe et l’Asie centrale est très sérieuse. Nous faisons face à un hiver plein de défis », a affirmé le directeur régional de l’OMS pour l’Europe, Hans Kluge, appelant à adopter une approche « vaccin plus », associant vaccination, port du masque, mesures d’hygiène et distance sanitaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here