Le virus SARS-CoV-2, B.1.1.529 est là : grandes inquiétudes autour de ce nouveau variant Omicron (à mutation rapide)

0

Tunisie Tribune (nouveau variant Omicron) – Un nouveau variant du SARS-CoV-2, B.1.1.529, est en circulation. Il contraint déjà le Royaume-Uni, la France et les Pays-Bas à interdire les vols en provenance d’Afrique du Sud, pays ayant le plus de cas à ce jour.

 

Et ce malgré l’avertissement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), martelé vendredi 26 novembre par la voix de Christian Lindmeier, porte-parole : « L’OMS recommande aux pays de continuer à appliquer une approche scientifique et fondée sur les risques (…). A ce stade, encore une fois, la mise en œuvre de mesures de restrictions aux voyages est déconseillée. » L’organisme, qui a néanmoins classé le virus comme « préoccupant » et l’a baptisé « Omicron », juge qu’il faudra « plusieurs semaines » avant de connaître les propriétés de transmissibilité et de virulence du nouveau variant.

L’inquiétude repose néanmoins sur plusieurs indices, rappelant l’arrivée funeste de prédécesseurs, comme Alpha ou Delta. Le premier concerne le profil génétique de B.1.1.529, le second, sa diffusion. Mais les deux aspects recèlent encore beaucoup d’inconnues, notamment concernant sa contagiosité ou ses capacités d’échappement.

Côté génétique, le jaillissement d’Omicron par rapport à l’ensemble des autres variants est comparable à la sortie d’une feuille d’un buisson, au bout d’une branche qui n’aurait pas fait de rameau et que personne n’aurait vu grandir. Le virus a muté à un rythme supérieur au tempo moyen de ses congénères, qui est d’environ deux mutations par mois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here