Les hôpitaux publics et de campagne prendront en charge des patients en cas de 5ème vague

0

Tunisie Tribune (hôpitaux publics) – Le directeur général des structures de santé au ministère de la Santé, Naoufel Somrani, a affirmé la disponibilité des hôpitaux publics et des hôpitaux de campagne à prendre en charge des patients en cas d’émergence d’une cinquième vague du coronavirus Il a, à ce propos, rappelé la nécessité de poursuivre le processus de la vaccination et du respect des mesures de prévention sanitaire pour briser l’infection et l’éviter.

Il a indiqué dans une déclaration à l’Agence TAP, qu’il existe de nombreux hôpitaux de campagne implantés dans plusieurs régions, prêts à entrer en service si nécessaire, expliquant qu’en raison de l’amélioration de la situation épidémiologique, seulement deux hôpitaux sont actuellement en service à la Marsa et à Sfax.

Somrani a souligné que le taux d’occupation de tous les hôpitaux publics avec des patients atteints du Covid19 a diminué, grâce à l’amélioration des indicateurs de situation épidémiologique et à la diminution du nombre de personnes infectées, notamment au vu des progrès réalisés au niveau de la campagne nationale de vaccination.

Au 28 novembre courant, le nombre de patients résidant dans les hôpitaux publics et privés a atteint les 153 patients, dont 47 patients dans les services de réanimation et de soins intensifs, et 14 patients restaient sous respiration artificielle dans les secteurs public et privé, selon le ministère de la Santé. .

Somrani a ajouté que le ministère de la Santé est tout à fait prêt à faire fonctionner le reste des hôpitaux de campagne mis en place dans d’autres régions si la situation épidémiologique se détériore, notamment avec l’émergence d’un nouveau mutant du virus Corona connu sous le nom de « Omicron », que L’Organisation mondiale de la santé a jugé « inquiétant ».

Depuis le début de cette année, la Tunisie a mis en place un certain nombre d’hôpitaux de campagne pour contrer la forte vague d’hospitalisations à cause de la propagation du coronavirus, à l’instar des hôpitaux des gouvernorats de Ben Arous, Nabeul (Beni Khiar), Siliana, Zaghouan, Béja, Kairouan, Gafsa et Mahdia.

Au niveau des ressources humaines, le Directeur Général des Structures de Santé au Ministère de la Santé a confirmé qu’il n’y a actuellement pas de problème majeur, étant donné qu’il existe de nombreux personnels médicaux et paramédicaux contractuels avec le Ministère de la Santé dont les contrats seront reconduits.

Concernant la fourniture du stock d’oxygène, Naoufel Somrani a déclaré que l’oxygène ne peut pas être stocké pendant une longue période, contrairement au stockage de médicaments, soulignant que le stock actuel est de 800 000 litres, alors que le taux de consommation journalière est actuellement de 50 000 litres et que la production est de 100 000 litres par jour.

Il a précisé que « trois générateurs d’oxygène capables de produire cette substance ont été installés, tandis que le ministère de la Santé travaille actuellement sur l’installation de 5 autres générateurs, en plus de la distribution de 5 000 concentrateurs d’oxygène aux hôpitaux pour assister les patients qui n’ont pas besoin d’un débit élevé d’oxygène ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here