Des plans en cours de conception pour la mise en place des réformes structurelles

0

Tunisie Tribune (réformes structurelles) – Le ministre de l’Economie et de la planification, Samir Saied, a fait savoir, vendredi, à Sousse, que des plans sont en cours de conception, avec la participation de l’ensemble de ministères concernés, afin de mettre en place des réformes structurelles.

S’exprimant dans une déclaration à la presse, en marge de sa participation aux travaux de la 35e édition des Journées de l’Entreprise, Saied a ajouté que son département «préservera les anciens projets de réforme, tout en les renforçant avec de nouvelles mesures ciblant principalement, les aspects économiques ».

Et de souligner que son ministère est ouvert à toutes les propositions qui peuvent être avancées par les spécialistes et les partenaires sociaux, dans le cadre d’une approche participative.

Le ministre a estimé que les réformes envisagées constituent « une réaction aux difficultés qui ont conduit à une stagnation économique, pendant les dix dernières années, et qui ont été aggravées par la situation sanitaire ».

« Aujourd’hui, le département de l’Economie veille à améliorer les conditions de travail des PME et à définir des solutions efficaces à l’endettement de l’État », a-t-il ajouté.

Dans le même contexte, il a indiqué que le gouvernement continue de négocier avec les partenaires internationaux pour mobiliser les ressources financières nécessaires pour les deux budgets 2021 et 2022.

Saied a noté, dans ce cadre, que les propositions de réformes avancées par les bailleurs de fonds étrangers, dont le Fonds Monétaire International (FMI), « sont dans l’intérêt de la Tunisie ».

Sur un autre registre, il a fait savoir que son ministère envisage de simplifier et de numériser les cahiers des charges, et de réviser les lois afin qu’elles s’adaptent aux besoins de l’économie nationale.

Le ministre a souligné, par ailleurs, l’impératif de concevoir, en appui au plan de relance économique (2023-2025), une vision sur la période allant jusqu’au 2035, afin d’avoir « une vision claire sur laquelle nous pouvons nous baser pour mettre en place des mesures appropriées ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here