Décès d’un manifestant : le défunt ne présente pas de traces de violences, selon le ministère public

0

Tunisie Tribune (Décès d’un manifestant)- Le bureau de communication près du Tribunal de première instance de Tunis a tenu à apporter certaines précisions par rapport au décès de Ridha Bouzaiene, hospitalisé le 14 janvier 2022 à l’hôpital Habib Thamer, dans un communiqué rapporté par la TAP, mercredi 19 janvier 2022.

Le bureau précise, ainsi, que le ministère public a été informé le jour même par les agents de sûreté du poste de Sidi Béchir du décès de M. Bouzaiene.

Et de spécifier que selon l’enquête préliminaire, un véhicule de la Protection civile avait transporté, le 14 janvier 2022 à l’hôpital Habib Thamer, un individu retrouvé évanoui, près du Palais des Congrès. Le même document soutien que l’examen établi par le représentant du ministère public ne montre pas que le défunt avait des traces visibles de violence. Toutefois, une enquête a été ouverte et la dépouille sera autopsiée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here